Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CAP21 - Le Rassemblement Citoyen

Rejoignez-nous, adhérez en cliquant ici

            http://www.cap21lrc.fr/

               Armoiries Bourgogne Moderne (2)

L'équipe de CAP21-LRC en Bourgogne Franche-Comté:

 

Sébastien Heroguelle

Délégué Régional Bourgogne Franche-Comté

sheroguelle@yahoo.fr

 

Benoit

Benoit Bordart

Délégué Départemental de la Côte d’Or

bordatbenoit@aol.com

 

Sonia Fisel

Déléguée Départemental Adjointe de la Côte d’Or

 

BC-1

Brigitte Compain-Murez

Déléguée Départementale de la Nièvre

bcompain@orange.fr

 

 jrboisselotphoto3-1 (2)

Jean René Boisselot

Délégué départemental Saône et Loire

jrbois71@gmail.com

           

Jean Marc Collet

Jean Marc Collet

Délégué départemental Yonne

jmcollet@sfr.fr

 

Maxime Bros

Responsable Départemental  des Jeunes CAP21 LRC Bourgogne

 

Frédéric Lacroix

Trésorier

flacroix21@gmail.com

 

Eugène Krempp

Responsable Agriculture, Agriculture Périurbaine

eugene.k@free.fr

   

Joël Grenier

Responsable des relations avec SDN21

 joelattic@yahoo.fr

            

Florence Bardon Bertoux

Responsable EAU

flobarde@wanadoo.fr

           

Philippe Desbrieres

Reponsable OGM, Santé Environnement

philippe.desbrieres@u-bourgogne.fr

 

 

Jacques Hervé Riffaud

Responsable Mobilité

jh.riffaud@gmail.com

                

Amandine

Webmaster

 

Rechercher

Nous sommes tous Charlie!

b2UoWgU

CAP21 Bourgogne Le Rassemblement Citoyen


CAP21 Le Rassemblement Citoyen

CL2Présidé par Corinne Lepage, Eurodéputée, CAP21 Le Rassemblement Citoyen est un mouvement politique, écologiste, humaniste et citoyen, issu de la société civile, qui s'inscrit résolument dans le respect des principes républicains et démocratiques. Nous défendons des valeurs fondamentales auxquelles nous vouons notre action : La protection durable de la vie humaine et de la biodiversité doit être la priorité. Les notions d'éthique et de responsabilité doivent être placées au cœur de l'économie de marché qui n'est qu'un outil au service du développement durable.  Le principe de précaution devient un principe d'action politique.  La solidarité doit être affirmée face à l'exclusion.  La mondialisation doit être régulée au bénéfice de l'Homme et de la Planète.  Le sens de la démocratie doit être retrouvé......    La défense de ces valeurs n'est  ni de droite, ni de gauche, le développement durable est tout simplement le droit à la vie, c'est dans ce droit et le respect de l'autre que nous nous inscrivons. Aussi, toutes les femmes et les hommes de bonne volonté voulant un avenir pour les générations futures sont invités à nous rejoindre. 

Adhérez 

CAP21 Le Rassemblement Citoyen 81 Rue de Monceau 75008 Paris cap21infos@gmail.com 

31 mars 2005 4 31 /03 /mars /2005 22:00

    La Commission Barroso se montre prudente sur les OGM

    

      

    

         [ 21/03/2005 21:36 ] La Commission européenne de José Manuel Durao Barroso ne cache pas son sceptiscime vis-à-vis des OGM et son intention de différencier sa politique de celle de la Commission Prodi, dans un document d'orientation qu'elle adoptera mardi.

    

 

         Dans ce document de huit pages, elle constate que "la stricte législation européenne en vigueur sur les OGM n'a jusqu'ici pas permis d'améliorer l'acceptation des biotechnologies" par les citoyens et que les produits qui en sont issus "ne percent pas sur le marché", à l'exception des aliments pour bétail.

 

      La Commission note également le "nombre grandissant" de régions d'Europe qui ont annoncé leur intention de refuser toute culture d'OGM sur leur territoire.

 

      Créé à l'initiative de la Haute Autriche et de la Toscane, ce réseau, fort de 20 régions aujourd'hui, "gagne en popularité et voit le nombre de ses membres augmenter", note l'exécutif européen.

 

      Ce constat laisse entendre que Bruxelles pourrait introduire un cadre réglementaire européen sur la coexistence entre cultures, comme le lui demande les ONG et le Parlement européen, ce que refusait la précédente Commission.

 

      Elle fera d'ici la fin de l'année un bilan des règles nationales sur la coexistence, adoptées jusqu'ici dans trois Etats membres -- Allemagne, Danemark et Italie.

 

      Enfin, la Commission déplore également de devoir jouer le bouc émissaire systématique sur les autorisations d'OGM.

 

      En raison des blocages au sein du Conseil des ministres sur les OGM, la Commission est contrainte de prendre les décisions à la place des Etats membres, un processus qu'elle voudrait revoir.

 

      Dans un communiqué commun, plusieurs ONG dont Greenpeace et Les Amis de la Terre se félicitent que "la Commission reconnaisse la demande croissante de zones sans OGM en Europe" mais regrette qu'elle continue à poursuivre le processus d'autorisation de nouveaux OGM

Partager cet article

commentaires

La revue de presse de CAP21

la revue de presse est gérée par Marie José Thouvenel  

Suivez CAP21 Bourgogne sur Twitter

https://twitter.com/bordatbenoit