Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CAP21 - Le Rassemblement Citoyen

Rejoignez-nous, adhérez en cliquant ici

            http://www.cap21lrc.fr/

               Armoiries Bourgogne Moderne (2)

L'équipe de CAP21-LRC en Bourgogne Franche-Comté:

 

Sébastien Heroguelle

Délégué Régional Bourgogne Franche-Comté

sheroguelle@yahoo.fr

 

Benoit

Benoit Bordart

Délégué Départemental de la Côte d’Or

bordatbenoit@aol.com

 

Sonia Fisel

Déléguée Départemental Adjointe de la Côte d’Or

 

BC-1

Brigitte Compain-Murez

Déléguée Départementale de la Nièvre

bcompain@orange.fr

 

 jrboisselotphoto3-1 (2)

Jean René Boisselot

Délégué départemental Saône et Loire

jrbois71@gmail.com

           

Jean Marc Collet

Jean Marc Collet

Délégué départemental Yonne

jmcollet@sfr.fr

 

Maxime Bros

Responsable Départemental  des Jeunes CAP21 LRC Bourgogne

 

Frédéric Lacroix

Trésorier

flacroix21@gmail.com

 

Eugène Krempp

Responsable Agriculture, Agriculture Périurbaine

eugene.k@free.fr

   

Joël Grenier

Responsable des relations avec SDN21

 joelattic@yahoo.fr

            

Florence Bardon Bertoux

Responsable EAU

flobarde@wanadoo.fr

           

Philippe Desbrieres

Reponsable OGM, Santé Environnement

philippe.desbrieres@u-bourgogne.fr

 

 

Jacques Hervé Riffaud

Responsable Mobilité

jh.riffaud@gmail.com

                

Amandine

Webmaster

 

Rechercher

Nous sommes tous Charlie!

b2UoWgU

CAP21 Bourgogne Le Rassemblement Citoyen


CAP21 Le Rassemblement Citoyen

CL2Présidé par Corinne Lepage, Eurodéputée, CAP21 Le Rassemblement Citoyen est un mouvement politique, écologiste, humaniste et citoyen, issu de la société civile, qui s'inscrit résolument dans le respect des principes républicains et démocratiques. Nous défendons des valeurs fondamentales auxquelles nous vouons notre action : La protection durable de la vie humaine et de la biodiversité doit être la priorité. Les notions d'éthique et de responsabilité doivent être placées au cœur de l'économie de marché qui n'est qu'un outil au service du développement durable.  Le principe de précaution devient un principe d'action politique.  La solidarité doit être affirmée face à l'exclusion.  La mondialisation doit être régulée au bénéfice de l'Homme et de la Planète.  Le sens de la démocratie doit être retrouvé......    La défense de ces valeurs n'est  ni de droite, ni de gauche, le développement durable est tout simplement le droit à la vie, c'est dans ce droit et le respect de l'autre que nous nous inscrivons. Aussi, toutes les femmes et les hommes de bonne volonté voulant un avenir pour les générations futures sont invités à nous rejoindre. 

Adhérez 

CAP21 Le Rassemblement Citoyen 81 Rue de Monceau 75008 Paris cap21infos@gmail.com 

20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 07:25

http://www.usinenouvelle.com/mediatheque/2/4/0/000127042_5.jpgLa consommation de produits issus de l’agriculture biologique a augmenté de 15 % l’an dernier (par rapport à 2008). Mais l’Agence bio cherche à montrer que ces aliments réputés sains ne sont pas si chers que ça… En 2009, il est vrai, le bio aurait en partie échappé à l’inflation.

 

«Produits bio», dans l’imaginaire des consommateurs, s’apparente souvent à «prix élevés». Rien de plus faux, selon l’Agence Bio. Le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche, celui de l’Ecologie et divers organismes défendant les intérêts des agriculteurs unissent leurs forces au sein de ce groupement d’intérêt public.

L’Agence soutient que les prix des produits bio en général n’ont pas augmenté en 2009. Par contre, leurs ventes ont pris l’ascenseur : + 15 % cette année-là. Les Français ont dépensé trois milliards d'euros en 2009, contre 2,6 milliards en 2008 pour faire le plein d’aliments issus de l’agriculture biologique. Sans doute les propos tenus par Elizabeth Mercier, la directrice de l’Agence Bio, le 19 mai 2010, visaient-ils à dissiper le malaise qui s’était fait jour, l’an dernier, à la suite de la publication d’une enquête par un magazine spécialisé, Linéaires. Ce périodique montrait que les produits bio coûtent les peaux de la fesse : 72 % plus chers que les produits conventionnels correspondants.

D’où une abondante étude, pondue par l’Agence, censée prouver par A + B que les prix de ces références sont restés stables en 2009. Toutefois, s’ils étaient déjà plus chers que les autres avant 2009, même une telle stabilité ne saurait signifier qu’acheter bio, c’est acheter léger ! Selon l’Agence, le prix des fruits et légumes bio, a reculé de 3 % l’an dernier par rapport à 2008. De même, les spécialités de la mer, de la saucissonerie-fumaison et des traiteurs ont décru de 2 %. Par contre, l’épicerie salée version bio a vu ses prix s’épicer de + 4 % et la volaille de 3 %.

Toujours plus d'opérateurs

L’important est ailleurs… L’Agence fait état d’un ralliement toujours plus grand des opérateurs au concept bio. Désormais, ils sont 25.203 à exploiter cet alléchant filon, 21 % plus nombreux qu’en 2008 : 16.446 producteurs, 6352 préparateurs, 2233 distributeurs, 172 importateurs.

L’Agence bio relève qu’en 2009 s’est produite une forte progression des surfaces cultivées «en conversion», désormais vouées au bio. Chaque mois, plus de 300 nouvelles exploitations bio se lancent dans de telles productions.
La Région Paca est la championne, dans le palmarès des régions le plus fortement acquises aux atouts du bio, suivie du Languedoc-Roussillon et du Midi-Pyrénées. Un tel classement est établi selon le critère suivant : part de l’agriculture biologique dans le total des cultures.

A l’autre bout de la chaîne, c'est-à-dire les points de vente, l’on constate un doublement sur quatre ans du chiffre d’affaires du marché de l’alimentation bio. Ce sont les grandes surfaces alimentaires qui écoulent le plus de produits bio, soit 45 % des ventes en valeur, suivies des magasins spécialisés (26 %). Les produits laitiers et œufs constituent la catégorie la plus fortement investie par le bio (19 % des ventes), talonnés par l’épicerie (19 %) et le pain et farine (11 %). 

 

Source:

 

Le 19 mai 2010 par Yann Le Houelleur

Partager cet article

Published by Jean Rapenne
commenter cet article

commentaires

La revue de presse de CAP21

la revue de presse est gérée par Marie José Thouvenel  

Suivez CAP21 Bourgogne sur Twitter

https://twitter.com/bordatbenoit