Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CAP21 - Le Rassemblement Citoyen

Rejoignez-nous, adhérez en cliquant ici

            http://www.cap21lrc.fr/

               Armoiries Bourgogne Moderne (2)

L'équipe de CAP21-LRC en Bourgogne Franche-Comté:

 

Sébastien Heroguelle

Délégué Régional Bourgogne Franche-Comté

sheroguelle@yahoo.fr

 

Benoit

Benoit Bordart

Délégué Départemental de la Côte d’Or

bordatbenoit@aol.com

 

Sonia Fisel

Déléguée Départemental Adjointe de la Côte d’Or

 

BC-1

Brigitte Compain-Murez

Déléguée Départementale de la Nièvre

bcompain@orange.fr

 

 jrboisselotphoto3-1 (2)

Jean René Boisselot

Délégué départemental Saône et Loire

jrbois71@gmail.com

           

Jean Marc Collet

Jean Marc Collet

Délégué départemental Yonne

jmcollet@sfr.fr

 

Maxime Bros

Responsable Départemental  des Jeunes CAP21 LRC Bourgogne

 

Frédéric Lacroix

Trésorier

flacroix21@gmail.com

 

Eugène Krempp

Responsable Agriculture, Agriculture Périurbaine

eugene.k@free.fr

   

Joël Grenier

Responsable des relations avec SDN21

 joelattic@yahoo.fr

            

Florence Bardon Bertoux

Responsable EAU

flobarde@wanadoo.fr

           

Philippe Desbrieres

Reponsable OGM, Santé Environnement

philippe.desbrieres@u-bourgogne.fr

 

 

Jacques Hervé Riffaud

Responsable Mobilité

jh.riffaud@gmail.com

                

Amandine

Webmaster

 

Rechercher

Nous sommes tous Charlie!

b2UoWgU

CAP21 Bourgogne Le Rassemblement Citoyen


CAP21 Le Rassemblement Citoyen

CL2Présidé par Corinne Lepage, Eurodéputée, CAP21 Le Rassemblement Citoyen est un mouvement politique, écologiste, humaniste et citoyen, issu de la société civile, qui s'inscrit résolument dans le respect des principes républicains et démocratiques. Nous défendons des valeurs fondamentales auxquelles nous vouons notre action : La protection durable de la vie humaine et de la biodiversité doit être la priorité. Les notions d'éthique et de responsabilité doivent être placées au cœur de l'économie de marché qui n'est qu'un outil au service du développement durable.  Le principe de précaution devient un principe d'action politique.  La solidarité doit être affirmée face à l'exclusion.  La mondialisation doit être régulée au bénéfice de l'Homme et de la Planète.  Le sens de la démocratie doit être retrouvé......    La défense de ces valeurs n'est  ni de droite, ni de gauche, le développement durable est tout simplement le droit à la vie, c'est dans ce droit et le respect de l'autre que nous nous inscrivons. Aussi, toutes les femmes et les hommes de bonne volonté voulant un avenir pour les générations futures sont invités à nous rejoindre. 

Adhérez 

CAP21 Le Rassemblement Citoyen 81 Rue de Monceau 75008 Paris cap21infos@gmail.com 

18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 07:22

http://www.sudouest.fr/images/2010/06/18/120054_13426964_460x306.jpgLe président de l'Union européenne, Herman Van Rompuy, a sèchement rejeté, hier, la proposition de Nicolas Sarkozy de créer un gouvernement économique de la zone euro. En revanche, les Européens se sont mis d'accord sur une taxation des banques pour leur faire payer une partie de la facture de la crise et entendent promouvoir au prochain G20 un autre prélèvement sur les transactions financières. Par ailleurs, l'Islande a obtenu un feu vert pour ouvrir des négociations en vue de son entrée dans l'Union.


Apartir de 2011, chacun des 27 pays de l'Union devra présenter aux instances communautaires son projet de budget avant son examen devant le Parlement national. 


 

La France a dû renoncer à imposer une structure ad hoc. Et Paris avait déjà fait une concession à Berlin en acceptant que le rapprochement des politiques économiques et budgétaires se fasse au niveau de l'Union et pas de la zone euro : « Nous devons éviter de créer des lignes de fracture entre les pays de l'euro et les autres », a justifié hier le président stable de l'Europe Herman Van Rompuy.


Une politique de sanctions

Moyennant quoi les Vingt-Sept ont cherché à donner un peu de contenu à ce pilotage en commun de l'économie européenne. Conscients que le pacte de stabilité limitant les déficits à 3 % des PIB n'a été qu'un chiffon de papier avant même la crise de 2008 et l'envolée des dettes publiques, ils ont décidé qu'il y aurait de vraies sanctions contre les mauvais élèves dont les finances publiques ne sont pas « soutenables ». Lesquelles ? La Commission s'est donnée jusqu'au 30 juin pour le dire. Paris et Berlin avaient proposé de les priver de droits de vote mais la proposition a peu de chances d'aboutir. Plus vraisemblable serait la privation de subventions européennes (régionales, sociales, agricoles).


Autre décision, celle de rendre publics les « stress tests », ces simulations de crise financière qui permettent de mesurer la solidité des banques et qui sont restés jusqu'ici confidentiels. L'objectif est bien sûr d'envoyer un signal aux marchés inquiets des risques pesant par exemple sur l'Espagne, où l'éclatement de la bulle immobilière a mis le secteur bancaire et coopératif dans le rouge vif, avec des centaines de milliards d'euros de créances douteuses qui, si elles apparaissaient dans les bilans, pourraient créer une onde de panique. De Nicolas Sarkozy à Herman Van Rompuy, les dirigeants européens n'ont d'ailleurs pas mégoté hier leurs compliments à Madrid pour l'ampleur des mesures (réforme du marché du travail, réduction du déficit) prises par l'équipe Zapatero. Mais, pendant ce temps, la presse espagnole (et allemande) faisait état hier de la préparation d'un plan d'aide à l'Espagne prévoyant une ligne de crédit allant jusqu'à 250 milliards d'euros.

 

Sources:

www.sudouest.fr

www.larepubliquedespyrenees.fr

www.letelegramme.com

Partager cet article

Published by CAP21 BOURGOGNE
commenter cet article

commentaires

La revue de presse de CAP21

la revue de presse est gérée par Marie José Thouvenel  

Suivez CAP21 Bourgogne sur Twitter

https://twitter.com/bordatbenoit