Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CAP21 - Le Rassemblement Citoyen

Rejoignez-nous, adhérez en cliquant ici

            http://www.cap21lrc.fr/

               Armoiries Bourgogne Moderne (2)

L'équipe de CAP21-LRC en Bourgogne Franche-Comté:

 

Sébastien Heroguelle

Délégué Régional Bourgogne Franche-Comté

sheroguelle@yahoo.fr

 

Benoit

Benoit Bordart

Délégué Départemental de la Côte d’Or

bordatbenoit@aol.com

 

Sonia Fisel

Déléguée Départemental Adjointe de la Côte d’Or

 

BC-1

Brigitte Compain-Murez

Déléguée Départementale de la Nièvre

bcompain@orange.fr

 

 jrboisselotphoto3-1 (2)

Jean René Boisselot

Délégué départemental Saône et Loire

jrbois71@gmail.com

           

Jean Marc Collet

Jean Marc Collet

Délégué départemental Yonne

jmcollet@sfr.fr

 

Maxime Bros

Responsable Départemental  des Jeunes CAP21 LRC Bourgogne

 

Frédéric Lacroix

Trésorier

flacroix21@gmail.com

 

Eugène Krempp

Responsable Agriculture, Agriculture Périurbaine

eugene.k@free.fr

   

Joël Grenier

Responsable des relations avec SDN21

 joelattic@yahoo.fr

            

Florence Bardon Bertoux

Responsable EAU

flobarde@wanadoo.fr

           

Philippe Desbrieres

Reponsable OGM, Santé Environnement

philippe.desbrieres@u-bourgogne.fr

 

 

Jacques Hervé Riffaud

Responsable Mobilité

jh.riffaud@gmail.com

                

Amandine

Webmaster

 

Rechercher

Nous sommes tous Charlie!

b2UoWgU

CAP21 Bourgogne Le Rassemblement Citoyen


CAP21 Le Rassemblement Citoyen

CL2Présidé par Corinne Lepage, Eurodéputée, CAP21 Le Rassemblement Citoyen est un mouvement politique, écologiste, humaniste et citoyen, issu de la société civile, qui s'inscrit résolument dans le respect des principes républicains et démocratiques. Nous défendons des valeurs fondamentales auxquelles nous vouons notre action : La protection durable de la vie humaine et de la biodiversité doit être la priorité. Les notions d'éthique et de responsabilité doivent être placées au cœur de l'économie de marché qui n'est qu'un outil au service du développement durable.  Le principe de précaution devient un principe d'action politique.  La solidarité doit être affirmée face à l'exclusion.  La mondialisation doit être régulée au bénéfice de l'Homme et de la Planète.  Le sens de la démocratie doit être retrouvé......    La défense de ces valeurs n'est  ni de droite, ni de gauche, le développement durable est tout simplement le droit à la vie, c'est dans ce droit et le respect de l'autre que nous nous inscrivons. Aussi, toutes les femmes et les hommes de bonne volonté voulant un avenir pour les générations futures sont invités à nous rejoindre. 

Adhérez 

CAP21 Le Rassemblement Citoyen 81 Rue de Monceau 75008 Paris cap21infos@gmail.com 

4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 09:17

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:c0aymGIk9J5WZM:http://bertrandbuchs.blog.tdg.ch/media/01/02/1959435795.jpgL'Inserm a relevé des "signaux d'alerte" entre l'exposition au Bisphénol A (BPA), le développement des organes reproducteurs et la reproduction chez l'animal. Interdit dans les biberons, le BPA est omniprésent dans tous les plastiques alimentaires.


Le Bisphénol A est un composé chimique présent dans les plastiques utilisés pour les produits de consommation courante tels que les boîtes où les récipients en plastique, les revêtements de boîtes de conserves, les résines de soins dentaires ou encore les biberons des enfants.

 

Après avoir analysé 300 études sur les effets sanitaires du BPA, l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) a conclu à des signaux d'alerte confirmant la nocivité potentielle de ce produit chimique sur la santé humaine.

Il est accusé d'être un perturbateur endocrinien, c'est-à-dire qu'il peut potentiellement affecter le développement des organes reproducteurs et la reproduction. Il est également soupçonné d'altérer l'information génétique, ces signaux pouvant s'étendre sur plusieurs générations.

 

Le Sénat a interdit en mars 2010 la commercialisation des biberons contenant du BPA, malgré le refus de la ministre de la santé Roselyne Bachelot d'appliquer le principe de précaution sur ce produit chimique.

 

L'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) et l'autorité européenne de sécurité des aliments (AESA ou EFSA) ont longtemps nié la nocivité du Bisphénol A. Récemment, l'AFSSA a tout de même reconnu des signaux d'alerte.

 

Vers une interdiction totale du BPA ?


"Ce rapport base en effet son analyse sur l'ensemble de la littérature scientifique publiée et non sur la poignée d'études publiées par les scientifiques travaillant pour l'industrie chimique, contrairement à ce que l'AFSSA et l'AESA ont préconisé pendant des années, en écartant ainsi la quasi-totalité des études" a déclaré le Réseau Environnement Santé (RES) à propos des conclusions de l'Inserm. Cette association se bat pour l'interdiction de la commercialisation du BPA dans tous les plastiques alimentaires.

 

"Ce rapport reconnaît que la période de la gestation est la période critique et que les expositions à des doses très inférieures à l'actuelle Dose Journalière Admissible (DJA) induisent des effets chez l'animal, pouvant se manifester éventuellement sur plusieurs générations" explique le RES.

 

En toute logique, l'AFSSA devrait ordonner de diminuer la DJA et préconiser d'interdire la présence de Bisphénol A dans tous les plastiques alimentaires, mesure de précaution déjà mise en oeuvre dans plusieurs Etats américains.

 

Source:

 

Publiée le 04 juin 2010 à 06:41 dans Actualité de la santé
http://www.vedura.fr

Partager cet article

Published by Cap21 Bourgogne
commenter cet article

commentaires

La revue de presse de CAP21

la revue de presse est gérée par Marie José Thouvenel  

Suivez CAP21 Bourgogne sur Twitter

https://twitter.com/bordatbenoit