Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CAP21 - Le Rassemblement Citoyen

Rejoignez-nous, adhérez en cliquant ici

            http://www.cap21lrc.fr/

               Armoiries Bourgogne Moderne (2)

L'équipe de CAP21-LRC en Bourgogne Franche-Comté:

 

Sébastien Heroguelle

Délégué Régional Bourgogne Franche-Comté

sheroguelle@yahoo.fr

 

Benoit

Benoit Bordart

Délégué Départemental de la Côte d’Or

bordatbenoit@aol.com

 

Sonia Fisel

Déléguée Départemental Adjointe de la Côte d’Or

 

BC-1

Brigitte Compain-Murez

Déléguée Départementale de la Nièvre

bcompain@orange.fr

 

 jrboisselotphoto3-1 (2)

Jean René Boisselot

Délégué départemental Saône et Loire

jrbois71@gmail.com

           

Jean Marc Collet

Jean Marc Collet

Délégué départemental Yonne

jmcollet@sfr.fr

 

Maxime Bros

Responsable Départemental  des Jeunes CAP21 LRC Bourgogne

 

Frédéric Lacroix

Trésorier

flacroix21@gmail.com

 

Eugène Krempp

Responsable Agriculture, Agriculture Périurbaine

eugene.k@free.fr

   

Joël Grenier

Responsable des relations avec SDN21

 joelattic@yahoo.fr

            

Florence Bardon Bertoux

Responsable EAU

flobarde@wanadoo.fr

           

Philippe Desbrieres

Reponsable OGM, Santé Environnement

philippe.desbrieres@u-bourgogne.fr

 

 

Jacques Hervé Riffaud

Responsable Mobilité

jh.riffaud@gmail.com

                

Amandine

Webmaster

 

Rechercher

Nous sommes tous Charlie!

b2UoWgU

CAP21 Bourgogne Le Rassemblement Citoyen


CAP21 Le Rassemblement Citoyen

CL2Présidé par Corinne Lepage, Eurodéputée, CAP21 Le Rassemblement Citoyen est un mouvement politique, écologiste, humaniste et citoyen, issu de la société civile, qui s'inscrit résolument dans le respect des principes républicains et démocratiques. Nous défendons des valeurs fondamentales auxquelles nous vouons notre action : La protection durable de la vie humaine et de la biodiversité doit être la priorité. Les notions d'éthique et de responsabilité doivent être placées au cœur de l'économie de marché qui n'est qu'un outil au service du développement durable.  Le principe de précaution devient un principe d'action politique.  La solidarité doit être affirmée face à l'exclusion.  La mondialisation doit être régulée au bénéfice de l'Homme et de la Planète.  Le sens de la démocratie doit être retrouvé......    La défense de ces valeurs n'est  ni de droite, ni de gauche, le développement durable est tout simplement le droit à la vie, c'est dans ce droit et le respect de l'autre que nous nous inscrivons. Aussi, toutes les femmes et les hommes de bonne volonté voulant un avenir pour les générations futures sont invités à nous rejoindre. 

Adhérez 

CAP21 Le Rassemblement Citoyen 81 Rue de Monceau 75008 Paris cap21infos@gmail.com 

10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 15:34

La-Bourgogne.jpgEmmanuel Giboulot, vigneron en biodynamie sur la Côte de Beaune, est convoqué au Tribunal de Dijon le 24 février prochain, pour refus d'appliquer sur ses vignes, sur injonction préfectorale, un traitement phytosanitaire pour ÉRADIQUER un prédateur (l'araignée rouge) transmetteur de la flavescence dorée, une des maladies de la vigne.

Quelques données :
- la flavesence dorée est traitée dans le Sud du vignoble français selon la même méthode autoritaire (injonctions préfectorales); mais n'avait pas encore été rendue obligatoire en Bourgogne
- un grand nombre de viticulteurs (bio ou non) se sont accommodés de ces injonctions et ont traité leurs vignes. Ceci n'a pas entraîné l'éradication de la maladie (au contraire, il semble qu'elle soit devenue invasive), puisque ces traitements ont continué à être rendus obligatoires; ce qui ressemble fortement à une marque d'échec…
- Emmanuel Giboulot est le premier vigneron refusant cette injonction. Il risque jusqu'à 75 000€ d'amende et/ou 6 mois à un an de prison. Son courage doit donc être salué. D'autant plus qu'un traitement phytosanitaire le met, de facto, en dehors de l'agriculture biologique (qu'il pratique depuis 25 années…)
- des recherches en Bourgogne ont montré qu'une quinzaine (!) de ceps étaient touchés par la maladie (la Bourgogne est complantée à 10 000 pies à l'hectare…). De plus la maladie à l'état latent n'est pas invasive (il arrive que le cep reprenne vie), àl'opposé des régions traitées.
- le traitement généralisé en Bourgogne entraînerait probablement la généralisation de la maladie et des traitements ad aeternam : c'est probablement le but poursuivi par le lobby des phytosanitaires
- il existe un traitement biologique, mais la philosophie d'Emmanuel Giboulot s'appuie sur une vision plus écosystémique: il soutient qu'un sol VIVANT, c'est à dire non soumis aux poisons (nommés matières actives) est en état de se défendre face aux maladies et que, les tentatives d'éradication ayant échoué, il ne voit pas pourquoi il empoisonnerait ses sols alors que ses vins sont reconnus comme étant les plus subtils (certains disent 'les plus lumineux' de la Bourgogne).
CAP21 apporte son soutien Emmanuel Giboulot et souhaite que la procédure engagée soit abandonnée!
CAP21 Bourgogne sera présent le 24 février à 13h30 au Tribunal à Dijon et invite ses adhérents et sympathisants à venir soutenir Emmanuel à Dijonlors d'un pique nique en plein air organisé par le Collectif de soutien
Jean-Claude Ray
Spécialiste des sols à CAP21
Jean Rapenne
Délégué Régional de CAP21 - Secrétaire Général
dans la presse:

Partager cet article

Published by CAP21 BOURGOGNE - dans Agriculture
commenter cet article

commentaires

La revue de presse de CAP21

la revue de presse est gérée par Marie José Thouvenel  

Suivez CAP21 Bourgogne sur Twitter

https://twitter.com/bordatbenoit