Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CAP21 - Le Rassemblement Citoyen

Rejoignez-nous, adhérez en cliquant ici

            http://www.cap21lrc.fr/

               Armoiries Bourgogne Moderne (2)

L'équipe de CAP21-LRC en Bourgogne Franche-Comté:

 

Sébastien Heroguelle

Délégué Régional Bourgogne Franche-Comté

sheroguelle@yahoo.fr

 

Benoit

Benoit Bordart

Délégué Départemental de la Côte d’Or

bordatbenoit@aol.com

 

Sonia Fisel

Déléguée Départemental Adjointe de la Côte d’Or

 

BC-1

Brigitte Compain-Murez

Déléguée Départementale de la Nièvre

bcompain@orange.fr

 

 jrboisselotphoto3-1 (2)

Jean René Boisselot

Délégué départemental Saône et Loire

jrbois71@gmail.com

           

Jean Marc Collet

Jean Marc Collet

Délégué départemental Yonne

jmcollet@sfr.fr

 

Maxime Bros

Responsable Départemental  des Jeunes CAP21 LRC Bourgogne

 

Frédéric Lacroix

Trésorier

flacroix21@gmail.com

 

Eugène Krempp

Responsable Agriculture, Agriculture Périurbaine

eugene.k@free.fr

   

Joël Grenier

Responsable des relations avec SDN21

 joelattic@yahoo.fr

            

Florence Bardon Bertoux

Responsable EAU

flobarde@wanadoo.fr

           

Philippe Desbrieres

Reponsable OGM, Santé Environnement

philippe.desbrieres@u-bourgogne.fr

 

 

Jacques Hervé Riffaud

Responsable Mobilité

jh.riffaud@gmail.com

                

Amandine

Webmaster

 

Rechercher

Nous sommes tous Charlie!

b2UoWgU

CAP21 Bourgogne Le Rassemblement Citoyen


CAP21 Le Rassemblement Citoyen

CL2Présidé par Corinne Lepage, Eurodéputée, CAP21 Le Rassemblement Citoyen est un mouvement politique, écologiste, humaniste et citoyen, issu de la société civile, qui s'inscrit résolument dans le respect des principes républicains et démocratiques. Nous défendons des valeurs fondamentales auxquelles nous vouons notre action : La protection durable de la vie humaine et de la biodiversité doit être la priorité. Les notions d'éthique et de responsabilité doivent être placées au cœur de l'économie de marché qui n'est qu'un outil au service du développement durable.  Le principe de précaution devient un principe d'action politique.  La solidarité doit être affirmée face à l'exclusion.  La mondialisation doit être régulée au bénéfice de l'Homme et de la Planète.  Le sens de la démocratie doit être retrouvé......    La défense de ces valeurs n'est  ni de droite, ni de gauche, le développement durable est tout simplement le droit à la vie, c'est dans ce droit et le respect de l'autre que nous nous inscrivons. Aussi, toutes les femmes et les hommes de bonne volonté voulant un avenir pour les générations futures sont invités à nous rejoindre. 

Adhérez 

CAP21 Le Rassemblement Citoyen 81 Rue de Monceau 75008 Paris cap21infos@gmail.com 

11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 19:33

Jean Rapenne à MontélimarDimanche 11 mars lors de la Tribune politique des candidats à l'élection présidentielle, à Montélimar, Jean Rapenne, représentait Corinne Lepage.

Corinne Lepage répondait aux 5 questions du Réseau Sortir du Nucléaire:   

  • Êtes-vous pour l’arrêt du programme EPR, qu’il s’agisse des chantiers en cours à Flamanville (Manche) , Olkiluoto (Finlande) et Taishan (Chine) ou du projet à Penly (Seine-Maritime)?

 

Je suis pour l’arrêt de Flamanville ou le projet de Penly. Il m’apparait plus délicat en revanche de se prononcer pour l’arrêt de la construction de réacteurs décidés par des pays étrangers, même si l’opérateur est français. En terme d’image et de coût pour la France, cela apparait très onéreux. En revanche, il est absurde de proposer comme le fait l’accord Vert-PS la poursuite de Flamanville sans autre réacteur ; c’est une absurdité ou une imposture. en effet, ou bien on continue avec la filière nucléaire et ce sont 9 à 10 EPR qui seront construits, ou bien on change de modèle énergétique. Mais 1 EPR n’ a aucune signification ni viabilité économique.

 

  • Quel sort réservez-vous aux centrales vieillissantes, sachant que 19 réacteurs français ont déjà atteint les 30 ans, durée pour laquelle ils ont initialement été conçus ?

 

La fermeture de Fessenheim est une nécessité en raison du risque évident de cette centrale. Pour les autres, la sécurité doit primer. Si les travaux de mise en sûreté sont possibles, suffisants et finançables, les centrales pourront continuer jusqu’à 40 ans pour permettre de passer à la société post nucléaire et post pétrolière comme je le propose avec la mise en œuvre de la 3 éme révolution industrielle. mais ce principe conduira nécessairement à la fermeture d’un certain nombre de réacteurs soumis à des risques immaîtrisables comme les séismes.

 

  • Êtes-vous favorable à l’arrêt du « retraitement » à La Hague, ainsi qu’à celui de la production du combustible MOX ?

 

Oui et c’est déjà partiellement le cas. Le seul contrat de retraitement qui reste à La Hague est celui d’EDF. Areva vit donc sous perfusion d’EDF pour le retraitement avec un coût élevé destiné à faire tourner l’usine. Quant au MOX, personne n’en veut plus sauf EDF .Ce combustible excessivement dangereux en cas d’accident comme l’ a démontré Fukushima n’ aucune raison d’être si ce n’est de justifier La Hague. Dès lors, les emplois d’Areva sont en sursis alors qu’ils pourraient être pérennisés avec de nouvelles  orientations industrielles autour de la filière du démantèlement et des ENr en particulier éolien off shore.

 

  • Une question particulièrement importante pour les citoyens à l’origine de cette mobilisation : que mettrez-vous en place pour assurer une transition énergétique vers des énergies propres ? Comment comptez-vous soutenir les économies d’énergie et le développement des énergies renouvelables ?

 

Je propose le programme SOLEIL ( Solutions Energétiques d’Investissements de Long Terme) qui est à la fois un fonds bloqué sur 30 ans et alimenté à raison de 8 à 10 Mds par an et un plan pour assurer dans les faits la transition énergétique : RD, financement de la décentralisation énergétique, achat d’entreprises dotées de brevets pour rattraper notre retard, financement de la mise en œuvre de l’efficacité énergétique. L’objectif est d’atteindre 30% d’Enr en 2020.

 

  • La France a signé le Traité de non-prolifération des armes nucléaires qui ne donne ni calendrier ni étapes de désarmement nucléaire. Comme cela a été fait pour l'élimination des armes chimiques, êtes-vous favorable à une Convention d’Élimination des armes nucléaires au niveau international ? Quelles initiatives comptez-vous prendre pour mettre en œuvre votre accord (mise hors alerte des armes nucléaires[1], démantèlement de la force aéroportée…) ?

 

Les questions ne nucléaire civil et de nucléaire militaire peuvent et doivent être disjointes. Je suis favorable évidemment au désarmement nucléaire mais je ne suis pas naïve. Les menaces nucléaires qui pèsent actuellement sur le monde rendent impossible à mes yeux l’abandon unilatéral de notre force de frappe nucléaire

 Corinne Lepage

[1] Les missiles en état d’alerte haut sont immédiatement opérationnels, ce qui rend possible à n’importe quel moment leur départ immédiat… y compris accidentel !
CaliRezo
En introduction Jean Rapenne a lu un texte de Marika Yoshida , mère de famille à Fukushima

« Ma vie à Fukushima

Vivre à Fukushima, pour moi

Cela signifie, ne plus ouvrir la fenêtre et prendre une grande respiration chaque matin

Cela signifie, ne plus  sécher notre linge à l'extérieur

Cela signifie, jeter les légumes cultivés dans notre jardin

Cela signifie, sentir un serrement de cœur à la vue de ma fille quittant la maison avec un masque et un dosimètre, sans même l'avoir demandé

Cela signifie, de ne pas être en mesure de toucher cette neige blanche

Cela signifie, être un peu agacée parfois, quand j'entends le slogan "lutte, Fukushima "

Cela signifie, constater que j'en suis venue à respirer superficiellement

Cela signifie, dire à quelqu'un que je vis à Fukushima et ne pas être en mesure de m'empêcher d'ajouter "mais le rayonnement de notre région est encore faible ..."

Cela signifie, se mettre en colère quand quelqu'un nous dit de "rester" et ressentir "Que pensez-vous de nos vies? ", et à se mettre en colère quand quelqu'un nous dit de «fuir» et ressentir «Ne le dites pas si facilement! Ce n'est pas aussi simple que cela! »

Cela signifie, s'inquiéter si ma fille de 6 ans pourra se marier plus tard

Cela signifie, se sentir comme si j'abandonnais mes responsabilités pour avoir choisi de vivre à Fukushima

Cela signifie, renouveler une compréhension viscérale tous les matins que nos vies quotidiennes se tiennent debout sur la glace mince de la «sécurité», qui repose sur les sacrifices et les efforts des autres.

Cela signifie, penser tous les soirs que je pourrais avoir à quitter cette maison demain et partir au loin

Cela signifie, toujours prier tous les soirs que nous puissions vivre dans cette maison demain

Tout d'abord, je prie pour la santé et le bonheur de ma fille

Je ne peux pas oublier cette fumée noire

Je veux quelqu'un pour comprendre que nous avons encore à vivre heureux, plus ou moins, malgré tout

Je suis furieuse, tous les jours

Je prie tous les jours

Je n'ai aucune intention de représenter Fukushima. C'est ce que vivre dans Fukushima signifie pour moi, seulement pour moi. »

 Marika Yoshida , mère de famille


 

Partager cet article

Published by CAP21 BOURGOGNE - dans Corinne Lepage
commenter cet article

commentaires

La revue de presse de CAP21

la revue de presse est gérée par Marie José Thouvenel  

Suivez CAP21 Bourgogne sur Twitter

https://twitter.com/bordatbenoit