Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CAP21 - Le Rassemblement Citoyen

Rejoignez-nous, adhérez en cliquant ici

            http://www.cap21lrc.fr/

               Armoiries Bourgogne Moderne (2)

L'équipe de CAP21-LRC en Bourgogne Franche-Comté:

 

Sébastien Heroguelle

Délégué Régional Bourgogne Franche-Comté

sheroguelle@yahoo.fr

 

Benoit

Benoit Bordart

Délégué Départemental de la Côte d’Or

bordatbenoit@aol.com

 

Sonia Fisel

Déléguée Départemental Adjointe de la Côte d’Or

 

BC-1

Brigitte Compain-Murez

Déléguée Départementale de la Nièvre

bcompain@orange.fr

 

 jrboisselotphoto3-1 (2)

Jean René Boisselot

Délégué départemental Saône et Loire

jrbois71@gmail.com

           

Jean Marc Collet

Jean Marc Collet

Délégué départemental Yonne

jmcollet@sfr.fr

 

Maxime Bros

Responsable Départemental  des Jeunes CAP21 LRC Bourgogne

 

Frédéric Lacroix

Trésorier

flacroix21@gmail.com

 

Eugène Krempp

Responsable Agriculture, Agriculture Périurbaine

eugene.k@free.fr

   

Joël Grenier

Responsable des relations avec SDN21

 joelattic@yahoo.fr

            

Florence Bardon Bertoux

Responsable EAU

flobarde@wanadoo.fr

           

Philippe Desbrieres

Reponsable OGM, Santé Environnement

philippe.desbrieres@u-bourgogne.fr

 

 

Jacques Hervé Riffaud

Responsable Mobilité

jh.riffaud@gmail.com

                

Amandine

Webmaster

 

Rechercher

Nous sommes tous Charlie!

b2UoWgU

CAP21 Bourgogne Le Rassemblement Citoyen


CAP21 Le Rassemblement Citoyen

CL2Présidé par Corinne Lepage, Eurodéputée, CAP21 Le Rassemblement Citoyen est un mouvement politique, écologiste, humaniste et citoyen, issu de la société civile, qui s'inscrit résolument dans le respect des principes républicains et démocratiques. Nous défendons des valeurs fondamentales auxquelles nous vouons notre action : La protection durable de la vie humaine et de la biodiversité doit être la priorité. Les notions d'éthique et de responsabilité doivent être placées au cœur de l'économie de marché qui n'est qu'un outil au service du développement durable.  Le principe de précaution devient un principe d'action politique.  La solidarité doit être affirmée face à l'exclusion.  La mondialisation doit être régulée au bénéfice de l'Homme et de la Planète.  Le sens de la démocratie doit être retrouvé......    La défense de ces valeurs n'est  ni de droite, ni de gauche, le développement durable est tout simplement le droit à la vie, c'est dans ce droit et le respect de l'autre que nous nous inscrivons. Aussi, toutes les femmes et les hommes de bonne volonté voulant un avenir pour les générations futures sont invités à nous rejoindre. 

Adhérez 

CAP21 Le Rassemblement Citoyen 81 Rue de Monceau 75008 Paris cap21infos@gmail.com 

29 juillet 2010 4 29 /07 /juillet /2010 12:46

Dans un avis communiqué le 28 juillet 2010, le HCB (Haut Comité des Biotechnologies) s’est prononcé en faveur de la culture de la pomme de terre génétiquement modifiée « Amflora » en relevant les points suivants dans ses conclusions : « Aucun effet négatif sur la santé humaine et animale n’a été détecté dans les études de toxicité et d’allergénicité de la protéine NPTII isolée, ni dans les études de toxicité, d’allergénicité et d’alimentarité de la pomme de terre entière EH92-527-1 ou d’un produit dérivé (pulpe). Toutefois, ces études ne comportent pas de données sur la puissance des tests mis en oeuvre, si bien qu'il est impossible d'évaluer le risque qu'un effet biologiquement significatif ne soit pas détecté avec les protocoles adoptés » et « Le CS –Comité Scientifique du HCB- note que les analyses statistiques contenues dans le dossier ne permettent pas de certifier que le risque d'un effet biologiquement significatif puisse être détecté. »


Corinne Lepage tient à rappeler les carences de l’expertise sur laquelle se base le HCB, à savoir une étude sur 10 animaux -nourris avec 5% du bol alimentaire en organisme génétiquement modifié dans un échantillon de 30 animaux - qui ont présenté des nodules thyroïdiens jugés non significatifs. La méthodologie de cette étude pose problème car le nombre d’animaux sur lesquels les tests ont été effectués conduit à voir des effets non significatifs en raison d’un panel trop restreint, sachant qui plus est que cet aliment après autorisation pourra entrer dans la composition alimentaire de tous les cochons européens.
Corinne Lepage, vice-présidente de la commission Environnement du Parlement, rappelle que l’avis de l’AESA (agence européenne de la sécurité alimentaire) était réservé quant aux risques sur la santé et que l’AME (Agence de Médecine Européenne) et l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), concernant l’antibiotique -la kanamycine-, jugeaient que celui étant important en médecine, il risquerait de se créer dans l’environnement des résistances par la diffusion du gène « nptII ».
Le comité économique éthique et social du HCB ajoutant une « utilité limitée » de cette pomme de terre transgénique, Corinne Lepage est consternée de voir un avis favorable tant le HCB se montre critique envers la pomme de terre génétiquement modifiée « Amflora »

S’agissant des premières décisions du HCB, on peut douter du pluralisme représenté au sein du haut comité.

Partager cet article

Published by Cap21 Bourgogne
commenter cet article

commentaires

La revue de presse de CAP21

la revue de presse est gérée par Marie José Thouvenel  

Suivez CAP21 Bourgogne sur Twitter

https://twitter.com/bordatbenoit