Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CAP21 - Le Rassemblement Citoyen

Rejoignez-nous, adhérez en cliquant ici

            http://www.cap21lrc.fr/

               Armoiries Bourgogne Moderne (2)

L'équipe de CAP21-LRC en Bourgogne Franche-Comté:

 

Sébastien Heroguelle

Délégué Régional Bourgogne Franche-Comté

sheroguelle@yahoo.fr

 

Benoit

Benoit Bordart

Délégué Départemental de la Côte d’Or

bordatbenoit@aol.com

 

Sonia Fisel

Déléguée Départemental Adjointe de la Côte d’Or

 

BC-1

Brigitte Compain-Murez

Déléguée Départementale de la Nièvre

bcompain@orange.fr

 

 jrboisselotphoto3-1 (2)

Jean René Boisselot

Délégué départemental Saône et Loire

jrbois71@gmail.com

           

Jean Marc Collet

Jean Marc Collet

Délégué départemental Yonne

jmcollet@sfr.fr

 

Maxime Bros

Responsable Départemental  des Jeunes CAP21 LRC Bourgogne

 

Frédéric Lacroix

Trésorier

flacroix21@gmail.com

 

Eugène Krempp

Responsable Agriculture, Agriculture Périurbaine

eugene.k@free.fr

   

Joël Grenier

Responsable des relations avec SDN21

 joelattic@yahoo.fr

            

Florence Bardon Bertoux

Responsable EAU

flobarde@wanadoo.fr

           

Philippe Desbrieres

Reponsable OGM, Santé Environnement

philippe.desbrieres@u-bourgogne.fr

 

 

Jacques Hervé Riffaud

Responsable Mobilité

jh.riffaud@gmail.com

                

Amandine

Webmaster

 

Rechercher

Nous sommes tous Charlie!

b2UoWgU

CAP21 Bourgogne Le Rassemblement Citoyen


CAP21 Le Rassemblement Citoyen

CL2Présidé par Corinne Lepage, Eurodéputée, CAP21 Le Rassemblement Citoyen est un mouvement politique, écologiste, humaniste et citoyen, issu de la société civile, qui s'inscrit résolument dans le respect des principes républicains et démocratiques. Nous défendons des valeurs fondamentales auxquelles nous vouons notre action : La protection durable de la vie humaine et de la biodiversité doit être la priorité. Les notions d'éthique et de responsabilité doivent être placées au cœur de l'économie de marché qui n'est qu'un outil au service du développement durable.  Le principe de précaution devient un principe d'action politique.  La solidarité doit être affirmée face à l'exclusion.  La mondialisation doit être régulée au bénéfice de l'Homme et de la Planète.  Le sens de la démocratie doit être retrouvé......    La défense de ces valeurs n'est  ni de droite, ni de gauche, le développement durable est tout simplement le droit à la vie, c'est dans ce droit et le respect de l'autre que nous nous inscrivons. Aussi, toutes les femmes et les hommes de bonne volonté voulant un avenir pour les générations futures sont invités à nous rejoindre. 

Adhérez 

CAP21 Le Rassemblement Citoyen 81 Rue de Monceau 75008 Paris cap21infos@gmail.com 

14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 09:32

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:FaA9zfNiB8TdyM:http://www.ouest-france.fr/of-photos/2008/01/28/n1ge03b_20080127_apx_470_.jpgCorinne Lepage, présidente de Cap21 et avocate de sinistrés de la tempête Xynthia dénonce dans un entretien que publie mercredi le quotidien "La Croix" la "précipitation et l'invention juridique" dans la gestion de la catastrophe, réaffirmant s'interroger sur les critères des "zones noires" où des logements devront être détruits en Charente-Maritime et en Vendée.

"La construction en zone inondable est une aberration contre laquelle je me bats depuis de longues années.

 

Cela n'empêche pas qu'il faille gérer les états de fait et étudier la situation des sinistrés. Et cette situation est compliquée", souligne Mme Lepage, qui défend des sinistrés de la Faute-sur-Mer (Vendée).

 

"Tout le monde veut comprendre pourquoi des maisons qui n'ont pas été inondées se retrouvent en zone noire et doivent être détruites, alors que d'autres qui ont été inondées seront maintenues", ajoute l'avocate.

 

"Je ne suis évidemment pas contre une politique d'interdiction dans les zones à risques. Et je ne dis pas qu'une telle politique n'est pas fondée. Mais, pour l'instant, elle n'est absolument pas justifiée", poursuit l'ancienne ministre de l'Environnement.

 

"Nous ne disposons pas des documents qui détaillent les critères retenus pour délimiter ces zones noires. Vous pouvez exiger des habitants qu'ils fassent le sacrifice de leur maison si vous leur expliquez précisément pourquoi. Or, l'État a dit, avec une extrême brutalité: 'Vous allez démolir'", observe-t-elle.

 

Pour Corinne Lepage, l'Etat aurait dû "agir de manière concertée avec les élus et les associations et procéder par étapes: déterminer des zones à risques et reloger les habitants le temps que soient menées les études nécessaires pour apprécier au cas par cas s'il faut ou non démolir. C'eût été une démarche légale. Et la réaction des habitants aurait été moins violente".

 

AP

Partager cet article

Published by Jean Rapenne
commenter cet article

commentaires

La revue de presse de CAP21

la revue de presse est gérée par Marie José Thouvenel  

Suivez CAP21 Bourgogne sur Twitter

https://twitter.com/bordatbenoit