Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CAP21 - Le Rassemblement Citoyen

Rejoignez-nous, adhérez en cliquant ici

            http://www.cap21lrc.fr/

               Armoiries Bourgogne Moderne (2)

L'équipe de CAP21-LRC en Bourgogne Franche-Comté:

 

Sébastien Heroguelle

Délégué Régional Bourgogne Franche-Comté

sheroguelle@yahoo.fr

 

Benoit

Benoit Bordart

Délégué Départemental de la Côte d’Or

bordatbenoit@aol.com

 

Sonia Fisel

Déléguée Départemental Adjointe de la Côte d’Or

 

BC-1

Brigitte Compain-Murez

Déléguée Départementale de la Nièvre

bcompain@orange.fr

 

 jrboisselotphoto3-1 (2)

Jean René Boisselot

Délégué départemental Saône et Loire

jrbois71@gmail.com

           

Jean Marc Collet

Jean Marc Collet

Délégué départemental Yonne

jmcollet@sfr.fr

 

Maxime Bros

Responsable Départemental  des Jeunes CAP21 LRC Bourgogne

 

Frédéric Lacroix

Trésorier

flacroix21@gmail.com

 

Eugène Krempp

Responsable Agriculture, Agriculture Périurbaine

eugene.k@free.fr

   

Joël Grenier

Responsable des relations avec SDN21

 joelattic@yahoo.fr

            

Florence Bardon Bertoux

Responsable EAU

flobarde@wanadoo.fr

           

Philippe Desbrieres

Reponsable OGM, Santé Environnement

philippe.desbrieres@u-bourgogne.fr

 

 

Jacques Hervé Riffaud

Responsable Mobilité

jh.riffaud@gmail.com

                

Amandine

Webmaster

 

Rechercher

Nous sommes tous Charlie!

b2UoWgU

CAP21 Bourgogne Le Rassemblement Citoyen


CAP21 Le Rassemblement Citoyen

CL2Présidé par Corinne Lepage, Eurodéputée, CAP21 Le Rassemblement Citoyen est un mouvement politique, écologiste, humaniste et citoyen, issu de la société civile, qui s'inscrit résolument dans le respect des principes républicains et démocratiques. Nous défendons des valeurs fondamentales auxquelles nous vouons notre action : La protection durable de la vie humaine et de la biodiversité doit être la priorité. Les notions d'éthique et de responsabilité doivent être placées au cœur de l'économie de marché qui n'est qu'un outil au service du développement durable.  Le principe de précaution devient un principe d'action politique.  La solidarité doit être affirmée face à l'exclusion.  La mondialisation doit être régulée au bénéfice de l'Homme et de la Planète.  Le sens de la démocratie doit être retrouvé......    La défense de ces valeurs n'est  ni de droite, ni de gauche, le développement durable est tout simplement le droit à la vie, c'est dans ce droit et le respect de l'autre que nous nous inscrivons. Aussi, toutes les femmes et les hommes de bonne volonté voulant un avenir pour les générations futures sont invités à nous rejoindre. 

Adhérez 

CAP21 Le Rassemblement Citoyen 81 Rue de Monceau 75008 Paris cap21infos@gmail.com 

18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 09:46

hasselmann 1Trop c'est trop, car se faisant le président de la République, foule au pied une revendication portée par prés de 75 % des citoyens. Libr’Acteurs qui entend rendre le citoyen acteur de son destin, a fait de cette réforme l'axe premier de son action citoyenne. J'ai publié, sur notre site, le 2 février dernier un billet : "cumul des mandats, osons l'indispensable première reforme" http://libracteurs.blogspot.fr/, à la suite d'un petit déjeuner avec un ami, ancien ministre, député (qui se reconnaitra).

Ce grand politique me disait : "peut être qu'un jour le citoyen comprendra que notre démocratie se meure du cumul des mandats, de la longévité politique, et du rôle des partis qui s'arrogent le pouvoir de dire qui sera élu et qui ne le sera pas. Ainsi des citoyens de qualité, pétris de convictions vraies, sont sacrifiés, dans les investitures et listes au profit de parfaits imposteurs, apparatchiks dont la seule ambition est de monter dans l'assiette au beurre !"

C'est bien de cela qu'il s'agit, et la solidarité affichée par les élus cumulards sur cette question devrait interroger le plus grand nombre.

Que l'on soit clair, et que l'on ne vienne pas me parler du "tous pourris", car c'est vrai que nous avons tous en proximité un maire dévoué, un député attentif, un sénateur bienveillant, ce n'est pas de cela dont il s'agit en dépit de récents articles de presse sur les coups de canifs dans la morale l'éthique et la déontologie, nous ne disons pas tous pourris, mais nous osons dire qu'un très grand nombre sont frelatés par un confort douillet, avec une date de péremption largement dépassée. Il ne faut plus faire prendre des vessies pour des lanternes, comme d'autres font prendre "de la viande de cheval pour du boeuf !"

Rien, nous disons bien rien, ne justifie le cumul des mandats et une certaine longévité politique. Tous les rapports, toutes les notes et articles, toutes les enquêtes d'opinion vont dans le même sens. Notre démocratie se sclérose et s'érode, de ce particularisme français. Tout a été dit par d'autres que moi avec un autre talent, que ce soit au niveau du blocage des jeunes talents ou de la parité, de la montée du clientélisme électoraliste ou de l'irresponsabilité camouflée.

Reste cette actualité, 2017 pour un non-cumul du pauvre (cantonné aux parlementaires nationaux), avec l'hypothèse d'une petite carotte en forme de réduction du nombre des députés. C’est très largement insuffisant!sur le terrain nous avons testé des propositions plus drastiques : non-cumul de tous mandats, autres que celui de simple conseiller municipal, et longévité politique limitée a 18 ans, assortis d'un statut de l'élu novateur. Nous avons peu ou pas entendu de révolte

Nous avons pris bonne note des menaces à peine voilées lancées à l'encontre de parlementaires qui défendraient le non-cumul, comme nous avons enregistré qu'en 2017 cela sera fonction de la date que le président aura choisie pour réunir le congrès s'agissant d'une révision constitutionnelle concernant aussi le droit de vote des étrangers, et le statut juridique du président de la République 2017 ? Vous avez dit 2017, comme c'est bizarre !

Nous avons écouté avec attention le candidat au Bourget, nous avons même été de ceux lui accordant un crédit de bonne foi et avons retenu que la France n'est pas un problème, elle est la solution. Nous avons enregistré que nous pourrions conserver notre modèle social démocrate... à condition que l'on accepte les indispensables réformes. Nous n'en prenons pas le chemin, dès lors que la mère de toutes les reforme, le préalable absolu est repoussé dans un flou artistique savamment orchestré. Le journal Le Monde du 8.02 titrait "cumul des mandats les socialistes rompent une quatrième fois leur promesse !" dont acte.

On vient vous dire que pour 2014 ce n'est pas possible, avec la main sur le coeur, et une navrante hypocrisie.

Pour Libr’Acteurs 2014, offre une formidable opportunité au citoyen électeur de reprendre tout cela en main. C'est simple légal et sans risque pour nos institutions tant le cumul, l'absentéisme et des incompétences notoires ont donné le vrai pouvoir de la continuité des affaires aux fonctionnaires nationaux et locaux, qui eux sont en place, à vie et... en nombre !

En 2014, il suffit de sanctionner sans faiblesse ni pitié, toute liste (européenne ou municipale) de quelque parti que ce soit qui comporte un cumulard. Au niveau des municipales, admettons que le maire sortant, faute de vouloir se démettre d'autres mandats, pourra valablement conduite la liste, mais après s'être engagé par écrit en cas de succès, à ne briguer aucun fauteuil exécutif au sein du conseil municipal.comme indiqué récemment a un sénateur, une chaise de simple conseiller municipal est un ancrage local très valable.

Au niveau des Européennes, une telle menace de sanction par l'électeur devrait conduire à la sagesse. Les co-listiers vertueux seront peu disposés à se pénaliser pour des cumulards imposés.

Nous allons nous efforcer de faire prendre conscience au plus grand nombre d'électeurs que de fait c'est le citoyen qui détient la clé pour ouvrir ce verrou par le biais d'un élan massif, civique et démocrate.

Un citoyen rassemblé en dehors de clivages partisans et dogmatiques. Un citoyen acteur de son destin !

R. Hasselmann

article paru dans Le Cercle Les Echos http://lecercle.lesechos.fr/politique/vie-politique/221165214/cumul-mandats-est-urgent-dattendre

Partager cet article

Published by CAP21 BOURGOGNE - dans cap21-bourgogne
commenter cet article

commentaires

La revue de presse de CAP21

la revue de presse est gérée par Marie José Thouvenel  

Suivez CAP21 Bourgogne sur Twitter

https://twitter.com/bordatbenoit