Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CAP21 - Le Rassemblement Citoyen

Rejoignez-nous, adhérez en cliquant ici

            http://www.cap21lrc.fr/

               Armoiries Bourgogne Moderne (2)

L'équipe de CAP21-LRC en Bourgogne Franche-Comté:

 

Sébastien Heroguelle

Délégué Régional Bourgogne Franche-Comté

sheroguelle@yahoo.fr

 

Benoit

Benoit Bordart

Délégué Départemental de la Côte d’Or

bordatbenoit@aol.com

 

Sonia Fisel

Déléguée Départemental Adjointe de la Côte d’Or

 

BC-1

Brigitte Compain-Murez

Déléguée Départementale de la Nièvre

bcompain@orange.fr

 

 jrboisselotphoto3-1 (2)

Jean René Boisselot

Délégué départemental Saône et Loire

jrbois71@gmail.com

           

Jean Marc Collet

Jean Marc Collet

Délégué départemental Yonne

jmcollet@sfr.fr

 

Maxime Bros

Responsable Départemental  des Jeunes CAP21 LRC Bourgogne

 

Frédéric Lacroix

Trésorier

flacroix21@gmail.com

 

Eugène Krempp

Responsable Agriculture, Agriculture Périurbaine

eugene.k@free.fr

   

Joël Grenier

Responsable des relations avec SDN21

 joelattic@yahoo.fr

            

Florence Bardon Bertoux

Responsable EAU

flobarde@wanadoo.fr

           

Philippe Desbrieres

Reponsable OGM, Santé Environnement

philippe.desbrieres@u-bourgogne.fr

 

 

Jacques Hervé Riffaud

Responsable Mobilité

jh.riffaud@gmail.com

                

Amandine

Webmaster

 

Rechercher

Nous sommes tous Charlie!

b2UoWgU

CAP21 Bourgogne Le Rassemblement Citoyen


CAP21 Le Rassemblement Citoyen

CL2Présidé par Corinne Lepage, Eurodéputée, CAP21 Le Rassemblement Citoyen est un mouvement politique, écologiste, humaniste et citoyen, issu de la société civile, qui s'inscrit résolument dans le respect des principes républicains et démocratiques. Nous défendons des valeurs fondamentales auxquelles nous vouons notre action : La protection durable de la vie humaine et de la biodiversité doit être la priorité. Les notions d'éthique et de responsabilité doivent être placées au cœur de l'économie de marché qui n'est qu'un outil au service du développement durable.  Le principe de précaution devient un principe d'action politique.  La solidarité doit être affirmée face à l'exclusion.  La mondialisation doit être régulée au bénéfice de l'Homme et de la Planète.  Le sens de la démocratie doit être retrouvé......    La défense de ces valeurs n'est  ni de droite, ni de gauche, le développement durable est tout simplement le droit à la vie, c'est dans ce droit et le respect de l'autre que nous nous inscrivons. Aussi, toutes les femmes et les hommes de bonne volonté voulant un avenir pour les générations futures sont invités à nous rejoindre. 

Adhérez 

CAP21 Le Rassemblement Citoyen 81 Rue de Monceau 75008 Paris cap21infos@gmail.com 

2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 09:16

http://www.lejsl.com/fr/images/get.aspx?iMedia=16743161Avec la crise du prix du lait conventionnel, certains producteurs lorgnent sur le bio, bien mieux payé.

La Chambre d'agriculture invite les producteurs à réfléchir au bio. Le manque de collecteurs n'est peut-être que provisoire.

Est-il opportun pour un producteur de lait de vache d'adopter le bio ? Une quinzaine de fermes du nord de la Côte-d'Or viennent de répondre : elles se convertissent. En Saône-et-Loire, c'est le calme plat. L'annuaire de l'Agence Bio mentionne 7 producteurs de lait de vache bio dans le département. En fait six ont quelques vaches et transforment leur lait. Un seul, l'Earl de la Grange Gaule à Loisy, dispose d'un troupeau laitier spécialisé et est collecté. Prix touché en 2009 par celle-ci : 430 €tonne de lait. À titre de comparaison, le lait conventionnel est actuellement payé 280 €t en S.-&-L.

Si la Chambre d'agriculture de S.-&-L. avec pour élu Jean-François Ravault (éleveur de vaches allaitantes) en charge de l'agrobiologie souhaite impulser dans toutes les productions un mouvement vers le bio, c'est pour le revenu des intéressés, si marché il y a. C'est aussi parce que le créneau est souvent porteur. De plus en plus de collectivités territoriales souhaitent alimenter leurs enfants en produits bio dans les cantines, sans que la production vernaculaire puisse suivre. Par ailleurs, une étude nationale révèle qu'en bio, les produits laitiers sont les plus consommés.

 

Les grands principes

Telle est la raison de la récente réunion d'information organisée à Sennecey-le-Grand par Bénédicte Désarménien et Céline Roberjot, techniciennes chambre, sur l'intérêt d'adopter ces pratiques respectueuses de l'environnement. Elles en ont abordé les grands principes -temps de conversion de 2 à 3 ans, recherche d'une grande autonomie alimentaire, nécessaire rotation des cultures, soin des vaches par prévention (homéo ou phytothérapie, oligo-éléments, minéraux) plus que par réaction aux symptômes, à la certification, au maintien.

Selon un exemple réel de troupeau dont B. Désarménien a évoqué les résultats technico-économiques, la ferme bio atteint des rendements céréaliers et en lait (5000 l/vache/an) assez nettement en retrait du conventionnel. Mais les prix de vente supérieurs, les aides, la forte compression des frais (alimentaires, vétérinaires, engrais...) assurent un revenu très correct. Reste évidemment à l'adapter à son exploitation. Ce que vont étudier la petite dizaine d'éleveurs venus assister à la réunion. Avec promesse de visites de ferme si intéressés.

THIERRY DROMARD

Y a-t-il un collecteur en S.-&-L. ?

En S.-&-L. le lait bio se heurte à une difficulté: la quasi-absence de collecteur. La laiterie Bernard (St-Vincent-des-Prés) n'absorbe qu'une petite partie de la production du troupeau bio de Loisy dont l'autre est livrée à Danone... pour être mélangée à du lait conventionnel ! Sodiaal n'est pour l'instant pas intéressé. Fromagers en Bourgogne (Verdun) non plus, sauf si plusieurs de ses fournisseurs s'y mettent. Seul Biolait, collecteur bio mutualiste, le fait actuellement.

 

Publié le 01/04/2010

Le JSL en page d'accueil

www.lejsl.com

Partager cet article

Published by Jean Rapenne
commenter cet article

commentaires

La revue de presse de CAP21

la revue de presse est gérée par Marie José Thouvenel  

Suivez CAP21 Bourgogne sur Twitter

https://twitter.com/bordatbenoit