Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CAP21 - Le Rassemblement Citoyen

Rejoignez-nous, adhérez en cliquant ici

            http://www.cap21lrc.fr/

               Armoiries Bourgogne Moderne (2)

L'équipe de CAP21-LRC en Bourgogne Franche-Comté:

 

Sébastien Heroguelle

Délégué Régional Bourgogne Franche-Comté

sheroguelle@yahoo.fr

 

Benoit

Benoit Bordart

Délégué Départemental de la Côte d’Or

bordatbenoit@aol.com

 

Sonia Fisel

Déléguée Départemental Adjointe de la Côte d’Or

 

BC-1

Brigitte Compain-Murez

Déléguée Départementale de la Nièvre

bcompain@orange.fr

 

 jrboisselotphoto3-1 (2)

Jean René Boisselot

Délégué départemental Saône et Loire

jrbois71@gmail.com

           

Jean Marc Collet

Jean Marc Collet

Délégué départemental Yonne

jmcollet@sfr.fr

 

Maxime Bros

Responsable Départemental  des Jeunes CAP21 LRC Bourgogne

 

Frédéric Lacroix

Trésorier

flacroix21@gmail.com

 

Eugène Krempp

Responsable Agriculture, Agriculture Périurbaine

eugene.k@free.fr

   

Joël Grenier

Responsable des relations avec SDN21

 joelattic@yahoo.fr

            

Florence Bardon Bertoux

Responsable EAU

flobarde@wanadoo.fr

           

Philippe Desbrieres

Reponsable OGM, Santé Environnement

philippe.desbrieres@u-bourgogne.fr

 

 

Jacques Hervé Riffaud

Responsable Mobilité

jh.riffaud@gmail.com

                

Amandine

Webmaster

 

Rechercher

Nous sommes tous Charlie!

b2UoWgU

CAP21 Bourgogne Le Rassemblement Citoyen


CAP21 Le Rassemblement Citoyen

CL2Présidé par Corinne Lepage, Eurodéputée, CAP21 Le Rassemblement Citoyen est un mouvement politique, écologiste, humaniste et citoyen, issu de la société civile, qui s'inscrit résolument dans le respect des principes républicains et démocratiques. Nous défendons des valeurs fondamentales auxquelles nous vouons notre action : La protection durable de la vie humaine et de la biodiversité doit être la priorité. Les notions d'éthique et de responsabilité doivent être placées au cœur de l'économie de marché qui n'est qu'un outil au service du développement durable.  Le principe de précaution devient un principe d'action politique.  La solidarité doit être affirmée face à l'exclusion.  La mondialisation doit être régulée au bénéfice de l'Homme et de la Planète.  Le sens de la démocratie doit être retrouvé......    La défense de ces valeurs n'est  ni de droite, ni de gauche, le développement durable est tout simplement le droit à la vie, c'est dans ce droit et le respect de l'autre que nous nous inscrivons. Aussi, toutes les femmes et les hommes de bonne volonté voulant un avenir pour les générations futures sont invités à nous rejoindre. 

Adhérez 

CAP21 Le Rassemblement Citoyen 81 Rue de Monceau 75008 Paris cap21infos@gmail.com 

5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 07:19

http://www.laquadrature.net/files/acta201006.jpgParis, le 24 juin 2010 - À quelques jours du prochain round de négociations, la fuite d'un document émanant de la Présidence de l'UE révèle que les États Membres font pression pour imposer de nouvelles sanctions pénales dans l'Accord Commercial Anti-Contrefaçon (ou ACTA). La proposition révélée dans ce document montre à quel point tout le processus des négociations de l'ACTA est illégitime et dangereux, tout en exposant une position effrayante de l'UE qui appelle à davantage de répression pour les usages à but non-commercial... et pour leur incitation.


Le neuvième round de négociations1 de l'ACTA débutera dans quelques jours à Lucerne, en Suisse. Une nouvelle fuite, datée du 7 avril, prouve que les États Membres, au travers de la Présidence du Conseil de l'Union européenne, négocient les parties les plus dures de l'ACTA. Le fait que la Présidence négocie aux côtés de la Commission 2 suffit à montrer que l'ACTA va au-delà du cadre d'un simple accord commercial. Il est extrêmement choquant que les sanctions pénales (peines de prison !) soient négociées au lieu d'être débattues dans des enceintes démocratiques par des représentants élus. Un tel déni de démocratie justifie à lui seul le rejet du processus entier de l'ACTA, quel que soit le texte final de l'accord.

 

Mais le contenu de la position promue par les États Membres de l'UE est encore plus inquiétant. Le document de la Présidence affirme que « La position des États Membres de l'UE n'est toujours pas définie » pour ce qui concerne l'article 1.14.1 qui traite des infractions au droit d'auteur ou aux droits voisins. Comme on peut le voir dans le texte publié de l'ACTA, certaines propositions pour l'article 2.14.1 prévoient explicitement d'appliquer des sanctions pénales aux « infractions qui ne sont pas motivées directement ou indirectement par le gain financier », et d'autres donnent une définition du gain financier qui inclut le fait d'obtenir quoi que ce soit sans payer3. L'UE fait clairement pression pour faire adopter de nouvelles sanctions pénales pour la contrefaçon, et elles viseront également les usages non-commerciaux. Si les sanctions pénales pour les échanges de données à but non-commercial sont inscrites dans la version finale de l'article 2.14.1, alors les sanctions pénales pour « incitation, aide et complicité » s'appliqueront automatiquement4. Les conséquences pour la liberté d'expression et pour l'innovation sur Internet pourraient s'avérer catastrophiques.

 

« L'accord ACTA, par son opacité et sa nature anti-démocratique, permet que les sanctions pénales soient simplement négociées. Le document fuité montre que les États Membres de l'UE tentent d'imposer des peines de prison pour l'usage non-commercial d'œuvres protégées sur Internet, ainsi que pour « incitation et complicité » ; une notion très large qui peut couvrir tous les services Internet ou les discours qui remettent en cause la façon dont est appliqué le droit d'auteur. Les citoyens de l'UE doivent interroger leurs gouvernements sur leur soutien à une politique qui porte atteinte à la liberté d'expression, la vie privée et l'innovation. À l'occasion du prochain round de négociations et au-delà, l'ACTA doit être combattu sans répit, dans le monde entier. » conclut Jérémie Zimmermann, porte parole du collectif citoyen La Quadrature du Net.

 

Source:

 

http://www.laquadrature.net

Partager cet article

Published by Cap21 Bourgogne
commenter cet article

commentaires

La revue de presse de CAP21

la revue de presse est gérée par Marie José Thouvenel  

Suivez CAP21 Bourgogne sur Twitter

https://twitter.com/bordatbenoit