Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CAP21 - Le Rassemblement Citoyen

Rejoignez-nous, adhérez en cliquant ici

            http://www.cap21lrc.fr/

               Armoiries Bourgogne Moderne (2)

L'équipe de CAP21-LRC en Bourgogne Franche-Comté:

 

Sébastien Heroguelle

Délégué Régional Bourgogne Franche-Comté

sheroguelle@yahoo.fr

 

Benoit

Benoit Bordart

Délégué Départemental de la Côte d’Or

bordatbenoit@aol.com

 

Sonia Fisel

Déléguée Départemental Adjointe de la Côte d’Or

 

BC-1

Brigitte Compain-Murez

Déléguée Départementale de la Nièvre

bcompain@orange.fr

 

 jrboisselotphoto3-1 (2)

Jean René Boisselot

Délégué départemental Saône et Loire

jrbois71@gmail.com

           

Jean Marc Collet

Jean Marc Collet

Délégué départemental Yonne

jmcollet@sfr.fr

 

Maxime Bros

Responsable Départemental  des Jeunes CAP21 LRC Bourgogne

 

Frédéric Lacroix

Trésorier

flacroix21@gmail.com

 

Eugène Krempp

Responsable Agriculture, Agriculture Périurbaine

eugene.k@free.fr

   

Joël Grenier

Responsable des relations avec SDN21

 joelattic@yahoo.fr

            

Florence Bardon Bertoux

Responsable EAU

flobarde@wanadoo.fr

           

Philippe Desbrieres

Reponsable OGM, Santé Environnement

philippe.desbrieres@u-bourgogne.fr

 

 

Jacques Hervé Riffaud

Responsable Mobilité

jh.riffaud@gmail.com

                

Amandine

Webmaster

 

Rechercher

Nous sommes tous Charlie!

b2UoWgU

CAP21 Bourgogne Le Rassemblement Citoyen


CAP21 Le Rassemblement Citoyen

CL2Présidé par Corinne Lepage, Eurodéputée, CAP21 Le Rassemblement Citoyen est un mouvement politique, écologiste, humaniste et citoyen, issu de la société civile, qui s'inscrit résolument dans le respect des principes républicains et démocratiques. Nous défendons des valeurs fondamentales auxquelles nous vouons notre action : La protection durable de la vie humaine et de la biodiversité doit être la priorité. Les notions d'éthique et de responsabilité doivent être placées au cœur de l'économie de marché qui n'est qu'un outil au service du développement durable.  Le principe de précaution devient un principe d'action politique.  La solidarité doit être affirmée face à l'exclusion.  La mondialisation doit être régulée au bénéfice de l'Homme et de la Planète.  Le sens de la démocratie doit être retrouvé......    La défense de ces valeurs n'est  ni de droite, ni de gauche, le développement durable est tout simplement le droit à la vie, c'est dans ce droit et le respect de l'autre que nous nous inscrivons. Aussi, toutes les femmes et les hommes de bonne volonté voulant un avenir pour les générations futures sont invités à nous rejoindre. 

Adhérez 

CAP21 Le Rassemblement Citoyen 81 Rue de Monceau 75008 Paris cap21infos@gmail.com 

7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 07:15

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:7HzP3iRUPj44yM:http://www.populationdata.net/images/cartes/articles/g20.gifLes représentants des vingt premières puissances économiques ne parviennent pas à s'entendre sur cette idée.

Les ministres des Finances et les banquiers centraux du G20, réunis à Pusan (Corée du Sud) vendredi et samedi, ont ausculté pendant deux jours l'état de l'économie mondiale. Ils ont tout d'abord salué la reprise. Pour eux, « l'économie mondiale continue de croître plus vite que prévu ». Mais le rythme est différent selon les pays et les régions.

« Des défis significatifs persistent »

 

À peine levée, cette légère brise d'optimisme est retombée. En effet, « la récente volatilité sur les marchés financiers nous rappelle que des défis significatifs persistent », ont souligné les représentants des vingt premières puissances économiques. Pour répondre à ces défis, il faut « des finances publiques viables ». Et mettre en place « des mesures crédibles en faveur de la croissance ». Les pays confrontés à d'importants déficits budgétaires doivent tout faire... pour les réduire.

 

Si tous s'accordent sur le constat, les approches sont différentes lorsqu'il s'agit de parler règles du jeu. Dans un communiqué, le G20 des finances s'est certes engagé à « parvenir rapidement à un accord » sur la réforme des règles financières et bancaires. Mais la proposition de mettre en place une taxe mondiale sur les banques, soutenue par l'Union européenne et les États-Unis, n'a même pas été évoquée, du moins officiellement.

 

Cette taxe, dont le produit servirait à financer de futurs plans de sauvetage, est vigoureusement combattue par le Canada, l'Australie, le Brésil, l'Inde. Ces pays estiment que leurs banques n'ont eu aucune responsabilité dans la crise et qu'il est donc hors de question qu'elles payent les pots cassés des autres.

 

Les chefs d'État et de gouvernements du G20 en reparleront sans doute lors de leur rendez-vous de Toronto (Canada), les 26 et 27 juin.

 

 

Source:

 

lundi 07 juin 2010
 

Partager cet article

Published by Cap21 Bourgogne
commenter cet article

commentaires

La revue de presse de CAP21

la revue de presse est gérée par Marie José Thouvenel  

Suivez CAP21 Bourgogne sur Twitter

https://twitter.com/bordatbenoit