Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CAP21 - Le Rassemblement Citoyen

Rejoignez-nous, adhérez en cliquant ici

            http://www.cap21lrc.fr/

               Armoiries Bourgogne Moderne (2)

L'équipe de CAP21-LRC en Bourgogne Franche-Comté:

 

Sébastien Heroguelle

Délégué Régional Bourgogne Franche-Comté

sheroguelle@yahoo.fr

 

Benoit

Benoit Bordart

Délégué Départemental de la Côte d’Or

bordatbenoit@aol.com

 

Sonia Fisel

Déléguée Départemental Adjointe de la Côte d’Or

 

BC-1

Brigitte Compain-Murez

Déléguée Départementale de la Nièvre

bcompain@orange.fr

 

 jrboisselotphoto3-1 (2)

Jean René Boisselot

Délégué départemental Saône et Loire

jrbois71@gmail.com

           

Jean Marc Collet

Jean Marc Collet

Délégué départemental Yonne

jmcollet@sfr.fr

 

Maxime Bros

Responsable Départemental  des Jeunes CAP21 LRC Bourgogne

 

Frédéric Lacroix

Trésorier

flacroix21@gmail.com

 

Eugène Krempp

Responsable Agriculture, Agriculture Périurbaine

eugene.k@free.fr

   

Joël Grenier

Responsable des relations avec SDN21

 joelattic@yahoo.fr

            

Florence Bardon Bertoux

Responsable EAU

flobarde@wanadoo.fr

           

Philippe Desbrieres

Reponsable OGM, Santé Environnement

philippe.desbrieres@u-bourgogne.fr

 

 

Jacques Hervé Riffaud

Responsable Mobilité

jh.riffaud@gmail.com

                

Amandine

Webmaster

 

Rechercher

Nous sommes tous Charlie!

b2UoWgU

CAP21 Bourgogne Le Rassemblement Citoyen


CAP21 Le Rassemblement Citoyen

CL2Présidé par Corinne Lepage, Eurodéputée, CAP21 Le Rassemblement Citoyen est un mouvement politique, écologiste, humaniste et citoyen, issu de la société civile, qui s'inscrit résolument dans le respect des principes républicains et démocratiques. Nous défendons des valeurs fondamentales auxquelles nous vouons notre action : La protection durable de la vie humaine et de la biodiversité doit être la priorité. Les notions d'éthique et de responsabilité doivent être placées au cœur de l'économie de marché qui n'est qu'un outil au service du développement durable.  Le principe de précaution devient un principe d'action politique.  La solidarité doit être affirmée face à l'exclusion.  La mondialisation doit être régulée au bénéfice de l'Homme et de la Planète.  Le sens de la démocratie doit être retrouvé......    La défense de ces valeurs n'est  ni de droite, ni de gauche, le développement durable est tout simplement le droit à la vie, c'est dans ce droit et le respect de l'autre que nous nous inscrivons. Aussi, toutes les femmes et les hommes de bonne volonté voulant un avenir pour les générations futures sont invités à nous rejoindre. 

Adhérez 

CAP21 Le Rassemblement Citoyen 81 Rue de Monceau 75008 Paris cap21infos@gmail.com 

3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 09:59

lepage.jpgVue de Copenhague, où je participe à une conférence organisée par l’Agence Européenne de l’Environnement sur l’avenir du Principe de Précaution, la situation française au regard de la transition vers une économie verte et réellement durable est affligeante.

Le Grenelle qui nous est vendu comme un exemple mondial se révèle finalement une immense baudruche qui s’est dégonflée au cours des mois, alors qu’il symbolisait un formidable espoir : celui de mettre enfin notre pays au niveau de ses engagements communautaires. Or, il se révèle cruellement la simple continuation des particularités françaises, et un retard abyssal en comparaison de l’Allemagne, des pays du nord, mais aussi désormais de l’Espagne en ce qui concerne les énergies renouvelables.

Que reste t il de cette opération de communication sans précédent ?

- une politique des transports qui continue à privilégier la route, les camions et l’avion (sans oublier le BTP) : 800 km d’autoroutes, l’augmentation de la taille des camions sur les routes et de nouveaux aéroports (ND des Landes)

- une politique de l’énergie basée sur le tout-nucléaire, qui absorbe l’immense majorité des crédits publics, et fusille successivement l’éolien terrestre ainsi que le solaire, afin que ces derniers ne puissent se développer et occuper une vraie part de marché

- une politique de la biodiversité sans moyen, qui fait des trames vertes et bleues des espoirs à la disposition de ceux qui le souhaiteront un jour

- une politique de santé environnementale vidée de sa substance, sacrifiée au lobby des grandes exploitations céréalières agricoles (alors que les débats sur la PAC démontrent l’absolue nécessité de changer) et agrochimique - une politique de l’habitat qui était la plus élaborée, mais dont les moyens et les contraintes se sont progressivement vidés.

- Sans parler de l’abandon de l’étiquetage (qui sera imposé par Bruxelles), de la taxe Carbone, de la responsabilité des sociétés mères pour leurs filiales….

 

Certes, les nouveaux textes ne manquent pas… Mais pour quoi ? Sommes-nous dans les cordes pour notre part d’énergies renouvelables dans le bouquet énergétique, la qualité de nos eaux, la pollution de l’air, les particules fines, les pesticides ? Non, évidemment.

 

Alors, nous sommes nombreux à nous sentir déçus, voire trahis.

- parce que nous sommes toujours à la traîne

- parce que nous restons à l’écart de la révolution industrielle qui se met en place

- parce que la transition écologique reste un espoir lointain pour les Français

Mais plus encore, pour les écologistes démocrates et républicains, qui refusent de considérer qu’il ne peut y avoir d’écologie qu’à l’extrême gauche.

Voilà administrée la preuve que la droite néolibérale, qui caractérise - quoiqu’ils ne disent - l’ensemble de la politique gouvernementale, non seulement n’a rien compris mais a encore inventé une nouvelle politique : la « Greenwashing Policy ».

Corinne Lepage

Partager cet article

Published by CAP21 BOURGOGNE - dans cap21-bourgogne
commenter cet article

commentaires

La revue de presse de CAP21

la revue de presse est gérée par Marie José Thouvenel  

Suivez CAP21 Bourgogne sur Twitter

https://twitter.com/bordatbenoit