Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CAP21 - Le Rassemblement Citoyen

Rejoignez-nous, adhérez en cliquant ici

            http://www.cap21lrc.fr/

               Armoiries Bourgogne Moderne (2)

L'équipe de CAP21-LRC en Bourgogne Franche-Comté:

 

Sébastien Heroguelle

Délégué Régional Bourgogne Franche-Comté

sheroguelle@yahoo.fr

 

Benoit

Benoit Bordart

Délégué Départemental de la Côte d’Or

bordatbenoit@aol.com

 

Sonia Fisel

Déléguée Départemental Adjointe de la Côte d’Or

 

BC-1

Brigitte Compain-Murez

Déléguée Départementale de la Nièvre

bcompain@orange.fr

 

 jrboisselotphoto3-1 (2)

Jean René Boisselot

Délégué départemental Saône et Loire

jrbois71@gmail.com

           

Jean Marc Collet

Jean Marc Collet

Délégué départemental Yonne

jmcollet@sfr.fr

 

Maxime Bros

Responsable Départemental  des Jeunes CAP21 LRC Bourgogne

 

Frédéric Lacroix

Trésorier

flacroix21@gmail.com

 

Eugène Krempp

Responsable Agriculture, Agriculture Périurbaine

eugene.k@free.fr

   

Joël Grenier

Responsable des relations avec SDN21

 joelattic@yahoo.fr

            

Florence Bardon Bertoux

Responsable EAU

flobarde@wanadoo.fr

           

Philippe Desbrieres

Reponsable OGM, Santé Environnement

philippe.desbrieres@u-bourgogne.fr

 

 

Jacques Hervé Riffaud

Responsable Mobilité

jh.riffaud@gmail.com

                

Amandine

Webmaster

 

Rechercher

Nous sommes tous Charlie!

b2UoWgU

CAP21 Bourgogne Le Rassemblement Citoyen


CAP21 Le Rassemblement Citoyen

CL2Présidé par Corinne Lepage, Eurodéputée, CAP21 Le Rassemblement Citoyen est un mouvement politique, écologiste, humaniste et citoyen, issu de la société civile, qui s'inscrit résolument dans le respect des principes républicains et démocratiques. Nous défendons des valeurs fondamentales auxquelles nous vouons notre action : La protection durable de la vie humaine et de la biodiversité doit être la priorité. Les notions d'éthique et de responsabilité doivent être placées au cœur de l'économie de marché qui n'est qu'un outil au service du développement durable.  Le principe de précaution devient un principe d'action politique.  La solidarité doit être affirmée face à l'exclusion.  La mondialisation doit être régulée au bénéfice de l'Homme et de la Planète.  Le sens de la démocratie doit être retrouvé......    La défense de ces valeurs n'est  ni de droite, ni de gauche, le développement durable est tout simplement le droit à la vie, c'est dans ce droit et le respect de l'autre que nous nous inscrivons. Aussi, toutes les femmes et les hommes de bonne volonté voulant un avenir pour les générations futures sont invités à nous rejoindre. 

Adhérez 

CAP21 Le Rassemblement Citoyen 81 Rue de Monceau 75008 Paris cap21infos@gmail.com 

19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 17:21

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:FaA9zfNiB8TdyM:http://www.ouest-france.fr/of-photos/2008/01/28/n1ge03b_20080127_apx_470_.jpgMais tout d’abord, soulignons le poids des arrière-pensées et des non-dits.

La question numéro 1 n’est pas celle de la durée de cotisation théorique mais de la durée réelle, c’est-à-dire du chômage des jeunes et des seniors qui rend très difficile l’acquisition du nombre de trimestres nécessaires. Tout le monde le sait mais pointe le contenu de l’absence de réponse à la question, il est plus simple de se focaliser sur l’âge du départ à la retraite.

 

De même, quelles sont les arrière-pensées sur la place des systèmes de capitalisation au regard du système par répartition auquel nous sommes si attachés, mais dont nous savons tous qu’il est visé par le monde de l’assurance. Certaines prises de position sont du billard à 35 bandes…

 

De plus, on fait dire aux chiffres ce que l’on veut. Le document du COR sur les retraites conduit à se focaliser sur les 70 à 130 M€ à financer en 2050 selon le scénario retenu. Or une telle somme est à relativiser car elle est calculée en € courants.

Si, de manière différente, l’unité de mesure est le point de PIB,  le système est en déficit en 2008 de 0,6 point PIB, le déficit estimé est de 1,7 points à 3 points PIB selon les scénarios en 2050, soit 1 point à 2,4 points de plus qu'aujourd'hui.

 

Il est incontestable qu’un effort est à fournir d’autant plus que nos voisins s’engagent dans cette voie. Mais pas au niveau abyssal qui nous est présenté pour faire passer des mesures impopulaires, soit 70 Milliards d’€ aujourd'hui représentent quelques chose comme 3,5 points de PIB, ce qui est en effet impressionnant. Sans parler des 130 Md€ !

 

Mais si on retient les 10 Milliards d'€ de déficit en 2008, et qu'on les rapporte aux 261 Milliards d’€ de pensions versées, le déficit n'est aujourd'hui "que" de 4% des pensions, ce qui n'est pas insurmontable, et peut être réduit à zéro par un changement des taux de cotisation ou de versement des pensions.

 

Dans l'hypothèse même où le déficit serait de 3 points et non de 0,6 point (comme dans le pire des scénarii 2050) cela représenterait donc 20% des pensions. Le besoin de financement sera évident, mais nous avons 40 ans pour progressivement nous adapter, au fur et à mesure du temps, et en tenant compte de la réalité démographique et sociale (situation du travail).

 

Quelles conséquences tirer de cette réalité ?

 

-        la situation ne justifie en rien qu’il soit touché au régime de répartition

 

-        le déficit budgétaire est infiniment plus grave

 

-        le système de retraite actuel constitue un bon filet de protection en cas de crise (cf système américain), et aussi de stabilisateur économique

 

-        si, à l’évidence, des mesures doivent être prises, elles ne doivent pas être nécessairement radicales mais avant tout justes (par ex alignement de la durée de cotisation et des conditions de versement des retraites entre public et privé)

 

-       des alternatives sur les modes de financement peuvent être abordées : TVA notamment ou CSG, ce qui ferait peser le financement sur la consommation et l'épargne, donc l'usage des revenus, et non pas sur les coûts de production

 

-        enfin, ce sujet doit être traité par la recherche de consensus et en visant à éviter que de part ou d’autres, les arrières pensées et la prise de mesures aient des objectifs réels tout autres

 

Sans doute est ce là le point le plus délicat…

Corinne Lepage

Partager cet article

Published by Corinne Lepage - dans cap21-bourgogne
commenter cet article

commentaires

La revue de presse de CAP21

la revue de presse est gérée par Marie José Thouvenel  

Suivez CAP21 Bourgogne sur Twitter

https://twitter.com/bordatbenoit