Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CAP21 - Le Rassemblement Citoyen

Rejoignez-nous, adhérez en cliquant ici

            http://www.cap21lrc.fr/

               Armoiries Bourgogne Moderne (2)

L'équipe de CAP21-LRC en Bourgogne Franche-Comté:

 

Sébastien Heroguelle

Délégué Régional Bourgogne Franche-Comté

sheroguelle@yahoo.fr

 

Benoit

Benoit Bordart

Délégué Départemental de la Côte d’Or

bordatbenoit@aol.com

 

Sonia Fisel

Déléguée Départemental Adjointe de la Côte d’Or

 

BC-1

Brigitte Compain-Murez

Déléguée Départementale de la Nièvre

bcompain@orange.fr

 

 jrboisselotphoto3-1 (2)

Jean René Boisselot

Délégué départemental Saône et Loire

jrbois71@gmail.com

           

Jean Marc Collet

Jean Marc Collet

Délégué départemental Yonne

jmcollet@sfr.fr

 

Maxime Bros

Responsable Départemental  des Jeunes CAP21 LRC Bourgogne

 

Frédéric Lacroix

Trésorier

flacroix21@gmail.com

 

Eugène Krempp

Responsable Agriculture, Agriculture Périurbaine

eugene.k@free.fr

   

Joël Grenier

Responsable des relations avec SDN21

 joelattic@yahoo.fr

            

Florence Bardon Bertoux

Responsable EAU

flobarde@wanadoo.fr

           

Philippe Desbrieres

Reponsable OGM, Santé Environnement

philippe.desbrieres@u-bourgogne.fr

 

 

Jacques Hervé Riffaud

Responsable Mobilité

jh.riffaud@gmail.com

                

Amandine

Webmaster

 

Rechercher

Nous sommes tous Charlie!

b2UoWgU

CAP21 Bourgogne Le Rassemblement Citoyen


CAP21 Le Rassemblement Citoyen

CL2Présidé par Corinne Lepage, Eurodéputée, CAP21 Le Rassemblement Citoyen est un mouvement politique, écologiste, humaniste et citoyen, issu de la société civile, qui s'inscrit résolument dans le respect des principes républicains et démocratiques. Nous défendons des valeurs fondamentales auxquelles nous vouons notre action : La protection durable de la vie humaine et de la biodiversité doit être la priorité. Les notions d'éthique et de responsabilité doivent être placées au cœur de l'économie de marché qui n'est qu'un outil au service du développement durable.  Le principe de précaution devient un principe d'action politique.  La solidarité doit être affirmée face à l'exclusion.  La mondialisation doit être régulée au bénéfice de l'Homme et de la Planète.  Le sens de la démocratie doit être retrouvé......    La défense de ces valeurs n'est  ni de droite, ni de gauche, le développement durable est tout simplement le droit à la vie, c'est dans ce droit et le respect de l'autre que nous nous inscrivons. Aussi, toutes les femmes et les hommes de bonne volonté voulant un avenir pour les générations futures sont invités à nous rejoindre. 

Adhérez 

CAP21 Le Rassemblement Citoyen 81 Rue de Monceau 75008 Paris cap21infos@gmail.com 

5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 07:15

http://asset.rue89.com/files/imagecache/asset_wizard_width/files/EmmanuelleBonneau/0307_Wildenstein_inside.jpgDaniel Wildenstein était marchand de tableaux, historien d'art et éditeur, et surtout l'un des plus grands collectionneurs du XXe siècle. Depuis sa mort en 2001, sa succession est l'objet d'une bataille d'héritiers, où il est question de « trusts » aux îles Caïmans, d'un îlot privé aux îles Vierges, d'un ranch kenyan et de tableaux de maîtres par dizaines. Comme dans l'affaire Bettencourt, l'un des protagonistes est lié à Eric Woerth. Saisi du dossier, le ministre du Budget n'est pas intervenu.

C'est Le Canard enchaîné de mercredi qui a fait ce lien : Guy Wildenstein, fils de Daniel, est membre fondateur de l'UMP et ami du ministre du Travail, rencontré à Chantilly où feu son père élevait des pur-sang de course.

Depuis 2001, Guy Wildenstein s'oppose à la veuve de son père, Sylvia Wildenstein. D'abord en compagnie de son frère Alec, décédé en 2008, puis des ayants-droit de celui-ci. Sylvia Wildenstein accuse ses beaux-enfants de l'avoir écartée de la succession en lui faisant croire que Daniel ayant contracté des dettes, elle risquait la ruine.

Mais l'avocate de la veuve, Me Claude Dumont-Beghi, a découvert qu'il n'en est rien : « Au moment du divorce d'Alec, deux ans avant la mort de son père, la fortune Wildenstein était évaluée à 10 milliards de dollars », affirme-t-elle, une estimation toutefois nettement supérieure à celle généralement admise (4 milliards d'euros).

Après plusieurs années de recherches, l'avocate affirme aujourd'hui que plusieurs trusts (« fiducies » en français) bénéficient à Guy et aux héritiers d'Alec, et qu'ils ont été soustraits à Sylvia. Immatriculés dans des paradis fiscaux de juridiction britannique (Guernesey et les îles Caïmans), ils abriteraient, selon elle, une fortune extraordinaire et diversifiée : un élevage de pur-sang, des tableaux de Bonnard, Courbet, David, Fragonard, Marquet, Picasso, Quentin de la Tour, Nattier, Oudry, des titres de propriété…

Woerth alerté des soupçons d'évasion fiscale des Wildenstein

Que vient faire Eric Woerth dans ce musée presque idéal de la peinture ? En juin 2009, alors qu'il est ministre du Budget (et donc patron de l'administration fiscale), il reçoit une lettre de l'avocate de Sylvia Wildenstein, également envoyée au directeur général des finances publiques, alertant sur les soupçons d'évasion fiscale liés à la succession.

Malgré une relance, les deux lettres restent sans réponse. Dans son combat devant la justice, Sylvia Wildenstein considère que ses adversaires, les « consorts Wildenstein », ont « sciemment coordonné leurs efforts […] pour échapper […] à tout contrôle des juridictions civiles, fiscales et pénales ».

Plusieurs arrêts ont été rendus au cours de la longue procédure opposant la veuve à ses beaux-fils. Dans un arrêt de 2005, les juges de la cour d'appel de Paris écrivent :

« M. Alec et M. Guy Wildenstein se sont, à ce jour, approprié la totalité des biens dépendant de l'indivision post-communautaire. »

Favorable à Sylvia Wildenstein, l'arrêt reconnaît que la veuve a été victime d'« abus de faiblesse ». La Cour de cassation confirme en 2006.

En plus des artistes cités plus haut, la collection Wildenstein comptait, du vivant de Daniel, des toiles de Van Gogh, Renoir, Rubens, Botticelli, Rembrandt, Gauguin, Signorelli… Me Dumont-Beghi et Le Canard enchaîné parlent aussi d'un extraordinaire lot de 180 Bonnard, que l'avocate évalue à… 380 millions d'euros. A lui seul, « Le Joueur de luth » du Caravage, prêté au Metropolitan Museum de New York, vaudrait 100 millions d'euros.

Un rapport d'experts commandé par la justice pointe l'écart entre cette estimation et celles d'Alec et Guy, pour qui la succession Wildenstein ne dépasse pas 42,9 millions d'euros.

Au total, Sylvia Wildenstein réclame donc plus de 466 millions d'euros.

Mais dans un arrêt de la cour d'appel de Paris rendu le 16 juin 2010, Sylvia Wildenstein se voit condamner pour « procédure abusive » à payer 175 000 euros aux autres héritiers de son mari, à qui elle réclamait 50 millions d'euros.

Le système de trusts « parfaitement licite » selon les Wildenstein

La cour fustige le « battage médiatique » opéré par la veuve, qui aurait pour but de la présenter « comme une victime », et rappelle qu'elle a déjà perçu en 2004 une provision de 15 millions d'euros et reçoit une rente annuelle de 400 000 euros, sans participer aux frais de gestion de la succession. L'avocate de Sylvia Wildenstein a annoncé son intention de se pourvoir en cassation.

Avocat des consorts Wildenstein, Me Jean-François Prat ne commente pas cette « affaire en cours », mais conseille de « lire l'arrêt de la cour d'appel ». « Si ma consœur ne croit pas à notre justice, tant mieux pour elle. » Il rappelle que le système de trusts est « parfaitement licite ».

Reste une question : pourquoi Eric Woerth n'a-t-il pas répondu aux courriers de l'avocate de Sylvia Wildenstein ? Interrogé sur ce point, le cabinet du ministre ne nous a pas encore apporté de réponse.

 

Photo : Daniel et Sylvia Wildenstein en Californie, le 6 novembre 1993 (Sam Mircovich/Reuters).

 

Source:

 

Par Augustin Scalbert | Rue89 | 03/07/2010 | 18H23

Partager cet article

Published by Cap21 Bourgogne
commenter cet article

commentaires

La revue de presse de CAP21

la revue de presse est gérée par Marie José Thouvenel  

Suivez CAP21 Bourgogne sur Twitter

https://twitter.com/bordatbenoit