Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CAP21 - Le Rassemblement Citoyen

Rejoignez-nous, adhérez en cliquant ici

            http://www.cap21lrc.fr/

               Armoiries Bourgogne Moderne (2)

L'équipe de CAP21-LRC en Bourgogne Franche-Comté:

 

Sébastien Heroguelle

Délégué Régional Bourgogne Franche-Comté

sheroguelle@yahoo.fr

 

Benoit

Benoit Bordart

Délégué Départemental de la Côte d’Or

bordatbenoit@aol.com

 

Sonia Fisel

Déléguée Départemental Adjointe de la Côte d’Or

 

BC-1

Brigitte Compain-Murez

Déléguée Départementale de la Nièvre

bcompain@orange.fr

 

 jrboisselotphoto3-1 (2)

Jean René Boisselot

Délégué départemental Saône et Loire

jrbois71@gmail.com

           

Jean Marc Collet

Jean Marc Collet

Délégué départemental Yonne

jmcollet@sfr.fr

 

Maxime Bros

Responsable Départemental  des Jeunes CAP21 LRC Bourgogne

 

Frédéric Lacroix

Trésorier

flacroix21@gmail.com

 

Eugène Krempp

Responsable Agriculture, Agriculture Périurbaine

eugene.k@free.fr

   

Joël Grenier

Responsable des relations avec SDN21

 joelattic@yahoo.fr

            

Florence Bardon Bertoux

Responsable EAU

flobarde@wanadoo.fr

           

Philippe Desbrieres

Reponsable OGM, Santé Environnement

philippe.desbrieres@u-bourgogne.fr

 

 

Jacques Hervé Riffaud

Responsable Mobilité

jh.riffaud@gmail.com

                

Amandine

Webmaster

 

Rechercher

Nous sommes tous Charlie!

b2UoWgU

CAP21 Bourgogne Le Rassemblement Citoyen


CAP21 Le Rassemblement Citoyen

CL2Présidé par Corinne Lepage, Eurodéputée, CAP21 Le Rassemblement Citoyen est un mouvement politique, écologiste, humaniste et citoyen, issu de la société civile, qui s'inscrit résolument dans le respect des principes républicains et démocratiques. Nous défendons des valeurs fondamentales auxquelles nous vouons notre action : La protection durable de la vie humaine et de la biodiversité doit être la priorité. Les notions d'éthique et de responsabilité doivent être placées au cœur de l'économie de marché qui n'est qu'un outil au service du développement durable.  Le principe de précaution devient un principe d'action politique.  La solidarité doit être affirmée face à l'exclusion.  La mondialisation doit être régulée au bénéfice de l'Homme et de la Planète.  Le sens de la démocratie doit être retrouvé......    La défense de ces valeurs n'est  ni de droite, ni de gauche, le développement durable est tout simplement le droit à la vie, c'est dans ce droit et le respect de l'autre que nous nous inscrivons. Aussi, toutes les femmes et les hommes de bonne volonté voulant un avenir pour les générations futures sont invités à nous rejoindre. 

Adhérez 

CAP21 Le Rassemblement Citoyen 81 Rue de Monceau 75008 Paris cap21infos@gmail.com 

19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 08:03

http://www.lefigaro.fr/medias/2010/03/19/ca4299bc-331f-11df-9bcb-c800b627917f.jpgLa commercialisation n'en sera pas interdite. Les pêcheurs géreront les ressources.

Coup de théâtre à Doha ! La commercialisation du thon rouge, très apprécié au Japon pour les sushis, ne sera pas interdite. Par une majorité de 68 voix contre 20, les États représentés à la conférence de la Convention internationale sur le commerce des espèces sauvages menacées (Cites) ont refusé jeudi, sous la pression du Japon, de protéger cette variété de thonidés, comme le souhaitaient les États-Unis et l'Union européenne.

Pour justifier l'interdiction, Patrick Van Klaveren, chef de la délégation monégasque, avait notamment rappelé que la capacité de reproduction du thon était tombée en vingt ans de 200 000 à 60 000 tonnes. À ses yeux, il était urgent d'agir, mais des manœuvres diplomatiques ont eu raison de ses arguments.

Contrairement aux scénarios envisagés, les longues négociations entre les Japonais et leurs adversaires occidentaux soucieux de préserver le thon rouge n'ont pas eu lieu. C'est une guerre éclair qui s'est déroulée au Qatar.

En réclamant un vote immédiat, la Libye et le Soudan ont empêché tout débat. Ces deux pays ont ainsi fait le jeu des Japonais, qui ont su rallier à leurs vues des pays de la Caraïbe, ou encore le Sénégal ou la Zambie, qui craignaient une extension de cette interdiction à d'autres espèces de thon. Après ce vote, les pêcheurs réunis au sein de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique (Iccat) devront assurer eux-mêmes la protection des ressources. Ces dix dernières années, l'Iccat a réduit les quotas de pêche de 32 000 à 13 500 tonnes.

 

Effort de surveillance 

Directeur à l'Institut de recherche pour le développement (IRD), Alain Fonteneau ne s'inquiète pas du vote de Doha. «Même si les quotas de 13 500 tonnes sont dépassés de 20 %, les ressources ne seront pas mises en danger, explique-t-il, à condition de maintenir l'effort de surveillance des pêches. La situation n'est plus aussi catastrophique qu'il y a trois ans.»

La délégation française présente à Doha n'a pas perdu tout espoir d'obtenir une réglementation internationale pour préserver le thon rouge. Elle indiquait jeudi qu'elle proposerait à l'Union européenne de convaincre les États adhérents de la Cites de protéger ces poissons en obtenant le classement en «annexe II». Plus souple, celle-ci régule le commerce international des espèces menacées, comme c'est déjà le cas pour les anguilles. Quoi qu'il en soit , la faiblesse des quotas (2 000 tonnes) alloués aux thoniers français n'empêchera pas les difficultés économiques ou la sortie de l'eau de navires.

 

Sources:

http://www.lefigaro.fr/environnement/2010/03/19/01029-20100319ARTFIG00323-le-japon-remporte-la-guerre-du-thon-rouge-.php

Charles Gautier

Partager cet article

Published by Jean Rapenne
commenter cet article

commentaires

La revue de presse de CAP21

la revue de presse est gérée par Marie José Thouvenel  

Suivez CAP21 Bourgogne sur Twitter

https://twitter.com/bordatbenoit