Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CAP21 - Le Rassemblement Citoyen

Rejoignez-nous, adhérez en cliquant ici

            http://www.cap21lrc.fr/

               Armoiries Bourgogne Moderne (2)

L'équipe de CAP21-LRC en Bourgogne Franche-Comté:

 

Sébastien Heroguelle

Délégué Régional Bourgogne Franche-Comté

sheroguelle@yahoo.fr

 

Benoit

Benoit Bordart

Délégué Départemental de la Côte d’Or

bordatbenoit@aol.com

 

Sonia Fisel

Déléguée Départemental Adjointe de la Côte d’Or

 

BC-1

Brigitte Compain-Murez

Déléguée Départementale de la Nièvre

bcompain@orange.fr

 

 jrboisselotphoto3-1 (2)

Jean René Boisselot

Délégué départemental Saône et Loire

jrbois71@gmail.com

           

Jean Marc Collet

Jean Marc Collet

Délégué départemental Yonne

jmcollet@sfr.fr

 

Maxime Bros

Responsable Départemental  des Jeunes CAP21 LRC Bourgogne

 

Frédéric Lacroix

Trésorier

flacroix21@gmail.com

 

Eugène Krempp

Responsable Agriculture, Agriculture Périurbaine

eugene.k@free.fr

   

Joël Grenier

Responsable des relations avec SDN21

 joelattic@yahoo.fr

            

Florence Bardon Bertoux

Responsable EAU

flobarde@wanadoo.fr

           

Philippe Desbrieres

Reponsable OGM, Santé Environnement

philippe.desbrieres@u-bourgogne.fr

 

 

Jacques Hervé Riffaud

Responsable Mobilité

jh.riffaud@gmail.com

                

Amandine

Webmaster

 

Rechercher

Nous sommes tous Charlie!

b2UoWgU

CAP21 Bourgogne Le Rassemblement Citoyen


CAP21 Le Rassemblement Citoyen

CL2Présidé par Corinne Lepage, Eurodéputée, CAP21 Le Rassemblement Citoyen est un mouvement politique, écologiste, humaniste et citoyen, issu de la société civile, qui s'inscrit résolument dans le respect des principes républicains et démocratiques. Nous défendons des valeurs fondamentales auxquelles nous vouons notre action : La protection durable de la vie humaine et de la biodiversité doit être la priorité. Les notions d'éthique et de responsabilité doivent être placées au cœur de l'économie de marché qui n'est qu'un outil au service du développement durable.  Le principe de précaution devient un principe d'action politique.  La solidarité doit être affirmée face à l'exclusion.  La mondialisation doit être régulée au bénéfice de l'Homme et de la Planète.  Le sens de la démocratie doit être retrouvé......    La défense de ces valeurs n'est  ni de droite, ni de gauche, le développement durable est tout simplement le droit à la vie, c'est dans ce droit et le respect de l'autre que nous nous inscrivons. Aussi, toutes les femmes et les hommes de bonne volonté voulant un avenir pour les générations futures sont invités à nous rejoindre. 

Adhérez 

CAP21 Le Rassemblement Citoyen 81 Rue de Monceau 75008 Paris cap21infos@gmail.com 

27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 11:25

index-copie-2L’annonce de la volonté de M. Proglio d’utiliser la tragédie de Fukushima et la nécessité de vérifier la sûreté des centrales françaises est indécente.
Tout d’abord, à l’affirmation que le prix de l’électricité est relativement moins cher en France pour les ménages que dans le reste de l’Europe doit être nuancée sous trois aspects.
Le prix de production n’est pas beaucoup moins cher que dans d’autres pays. C’est un choix politique qui a consisté à encourager les Français à consommer de l’électricité grâce à une très faible taxation. Il n’en reste pas moins que le prix actuel est juste en dessous de la moyenne européenne pour les ménages.
En second lieu, si la production nucléaire est relativement moins coûteuse que d’autres sources, c’est qu’elle n’intègre pas le coût réel de la production du berceau à la tombe. Enfin et surtout, la rente nucléaire a été financée non par EDF mais par les Français : 178 milliards ont été dépensés en termes d’investissements sur des fonds publics pour nous doter du parc nucléaire que nous avons aujourd’hui.
Cette rente est captée par EDF avec comme contrepartie un prix avantageux. Or c’est ce qui est remis en cause aujourd’hui, constituant une forme de vol au détriment des Français.
En troisième lieu, si une augmentation de 30 % du prix est justifiée par le président d’EDF en raison des investissements nécessaires à la sécurité  nucléaire, c’est un triple scandale. Cela signifie tout d’abord que contrairement aux affirmations arrogantes du lobby  nucléaire, la sûreté est aujourd’hui insuffisante tout simplement parce que les investissements n’ont pas été faits. Par voie de conséquence le mythe d’une sécurité absolue relève d’une fantasmagorie sans aucun rapport avec la réalité. Cette réalité est bien celle d’une sûreté insuffisante au regard notamment du risque sismique ou du risque d’inondation, et ce, en toute connaissance de cause puisque moins de 300 millions d’euros ont été investis depuis 2003 dans la sécurisation des sites. Enfin, ce désengagement financier d’EDF sur la France  est la conséquence de choix purement capitalistiques destinés à accroître la présence à l’international EDF avec l’acquisition d’un certain nombre de sociétés. Or, dans la plupart des cas, ces opérations se sont révélées des fiascos ou des opérations neutres au mieux. En aucun cas, elles n’ont profité aux Français qui sont aujourd’hui priés de remettre la main au porte-monnaie pour compenser les investissements faits par une société nationale dans des opérations qui n’avaient strictement aucun intérêt pour l’alimentation énergétique des français.
Enfin, cette annonce est d’autant plus inadmissible que, dans le même temps, EDF vient de mettre à la charge du contribuable français le coût de la totalité du démantèlement des centrales nucléaires. Par un tour de passe-passe c’est l’Etat qui assurera un coût oscillant entre 100 et 200 milliards (selon) alors qu’EDF en avait provisionné 12. Si l’on ajoute à cela le fait qu’un accident nucléaire n’est quasiment pas assuré (plafond de 1 milliard et demi d’euros) et que la somme provisionnée par EDF (comme par l’État du reste) n’est même pas du montant nécessaire, on mesure mieux que c’est le citoyen français qui assure le risque nucléaire. Dans ces conditions, refuser à la fois de fermer les centrales les plus dangereuses, de se soumettre à un contrôle communautaire pour tout le parc, de provisionner les sommes nécessaires au démantèlement et à l’aval du cycle, et surtout d’investir massivement  dans le renouvelable témoigne de la cécité complète du lobby nucléaire et de ses nombreux défenseurs politiques mais aussi du mépris avec lequel il traite les citoyens français. Alors ceux-ci n’ont le droit ni de débattre, ni de choisir, ni même d’être convenablement  protéger, ils n’ont que le droit  de payer. Ajoutez à cela que, quand EDF fait 1milliard d’euro de profit, il reverse 2 milliards à ses actionnaires. Cherchez l’indécence.

Corinne Lepage

Partager cet article

Published by CAP21 BOURGOGNE - dans cap21-bourgogne
commenter cet article

commentaires

La revue de presse de CAP21

la revue de presse est gérée par Marie José Thouvenel  

Suivez CAP21 Bourgogne sur Twitter

https://twitter.com/bordatbenoit