Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CAP21 - Le Rassemblement Citoyen

Rejoignez-nous, adhérez en cliquant ici

            http://www.cap21lrc.fr/

               Armoiries Bourgogne Moderne (2)

L'équipe de CAP21-LRC en Bourgogne Franche-Comté:

 

Sébastien Heroguelle

Délégué Régional Bourgogne Franche-Comté

sheroguelle@yahoo.fr

 

Benoit

Benoit Bordart

Délégué Départemental de la Côte d’Or

bordatbenoit@aol.com

 

Sonia Fisel

Déléguée Départemental Adjointe de la Côte d’Or

 

BC-1

Brigitte Compain-Murez

Déléguée Départementale de la Nièvre

bcompain@orange.fr

 

 jrboisselotphoto3-1 (2)

Jean René Boisselot

Délégué départemental Saône et Loire

jrbois71@gmail.com

           

Jean Marc Collet

Jean Marc Collet

Délégué départemental Yonne

jmcollet@sfr.fr

 

Maxime Bros

Responsable Départemental  des Jeunes CAP21 LRC Bourgogne

 

Frédéric Lacroix

Trésorier

flacroix21@gmail.com

 

Eugène Krempp

Responsable Agriculture, Agriculture Périurbaine

eugene.k@free.fr

   

Joël Grenier

Responsable des relations avec SDN21

 joelattic@yahoo.fr

            

Florence Bardon Bertoux

Responsable EAU

flobarde@wanadoo.fr

           

Philippe Desbrieres

Reponsable OGM, Santé Environnement

philippe.desbrieres@u-bourgogne.fr

 

 

Jacques Hervé Riffaud

Responsable Mobilité

jh.riffaud@gmail.com

                

Amandine

Webmaster

 

Rechercher

Nous sommes tous Charlie!

b2UoWgU

CAP21 Bourgogne Le Rassemblement Citoyen


CAP21 Le Rassemblement Citoyen

CL2Présidé par Corinne Lepage, Eurodéputée, CAP21 Le Rassemblement Citoyen est un mouvement politique, écologiste, humaniste et citoyen, issu de la société civile, qui s'inscrit résolument dans le respect des principes républicains et démocratiques. Nous défendons des valeurs fondamentales auxquelles nous vouons notre action : La protection durable de la vie humaine et de la biodiversité doit être la priorité. Les notions d'éthique et de responsabilité doivent être placées au cœur de l'économie de marché qui n'est qu'un outil au service du développement durable.  Le principe de précaution devient un principe d'action politique.  La solidarité doit être affirmée face à l'exclusion.  La mondialisation doit être régulée au bénéfice de l'Homme et de la Planète.  Le sens de la démocratie doit être retrouvé......    La défense de ces valeurs n'est  ni de droite, ni de gauche, le développement durable est tout simplement le droit à la vie, c'est dans ce droit et le respect de l'autre que nous nous inscrivons. Aussi, toutes les femmes et les hommes de bonne volonté voulant un avenir pour les générations futures sont invités à nous rejoindre. 

Adhérez 

CAP21 Le Rassemblement Citoyen 81 Rue de Monceau 75008 Paris cap21infos@gmail.com 

4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 12:01

Benoit-Petit.jpgAffichant un déficit de plus de 2 milliards d’euros, la branche « famille » de la Sécurité sociale est aujourd’hui dans une situation qui impose de prendre des décisions urgentes, et sans aucun doute douloureuses vis-à-vis des objectifs traditionnellement assignés à la politique familiale.

 

A tout le moins, la responsabilité des précédents gouvernements doit être pointée. Car non seulement leur politique défavorable à l’emploi a généré une baisse importante des ressources (le chômage réduit mécaniquement le montant des cotisations collectées), mais plusieurs décisions structurelles inconsidérées ont été prises dans la dernière décennie. A titre d’exemple, le transfert de la branche « retraite » vers la branche « famille » du financement des majorations de retraite pour les personnes ayant élevé plus de trois enfants (4,4 milliards d’euros par an) est un handicap majeur, ainsi qu’une injustice sociale flagrante qui pénalise les femmes et les plus précaires. Autre anomalie du même acabit : le transfert de l’assurance vieillesse des parents au foyer (4,4 milliards d’euros par an). Clairement, les précédents gouvernements n’ont eu de cesse de siphonner la branche « famille » pour bricoler sa mauvaise réforme des retraites. Ne reculant devant aucun cynisme, UMP et l’UDI viennent aujourd’hui dispenser leurs leçons déplacées au nom de la défense des familles !

 

Cap21 réaffirme son attachement profond à la politique familiale, dont l’efficacité est une condition sine qua non du développement soutenable. Et conscients des enjeux, rappelés avec lucidité par le rapport « Fragonard », nous soutenons la proposition visant à réduire par quatre les allocations familiales des plus aisés et, dans le même temps, à abaisser le plafond du quotient familial à 1750 euros par demi-part. En effet, cette mesure permet de préserver autant que possible les classes moyennes et les plus précaires, dans le respect des principes de solidarité et de justice sociale.

 

En revanche, nous sommes défavorables à toute autre coupe immédiate, et notamment celle visant à réduire la prime de naissance à compter du deuxième enfant (prestation déjà sous conditions de ressources). Pour Cap21, s’il est nécessaire de remettre à plat le système d’allocations et de procéder à des réformes importantes, sans aucun tabou, elles doivent être le résultat d’une large concertation entre les différents acteurs impliqués, organisée dans le cadre d’Assises nationales. A ce titre, Cap21 demande au gouvernement d’étudier la possibilité de mieux impliquer les mutuelles et les institutions de prévoyance (Economie sociale et solidaire) dans le service des allocations familiales.

 

En tout état de cause, à l’annonce des arbitrages pris par le Premier Ministre ce matin, et qui sont sensiblement différents de ceux-ci-avant exposés, Cap21 regrette que sur un sujet aussi fondamental la préservation des intérêts défendus par certaines associations influentes aient finalement primé sur une approche plus structurelle et sociétalement responsable des réformes à engager. Prenons garde qu’au final, le remède ne s’avère pas pire que le mal ! 

 

Benoît PETIT – Vice-Président de Cap21 en charge du projet  & le Bureau national de Cap21

Partager cet article

Published by CAP21 BOURGOGNE - dans cap21-bourgogne
commenter cet article

commentaires

Claude AUBRY 04/06/2013 23:15


Oui c'est vrai, les gouvernements précédents sont responsables de la situation
précedente.                                                                                                           
 Pour ma part je suis totalement opposé a la proposition de réduire les Allocations Famlilliales pour les familles economiquement les plus
élevées.                              D'abord, c'est,
ni plus ni moins, une trahison par rapport au pacte social de CAP21 qui prévoit que "les prestations
sociales doivent être les même pour tous". Ensuite  il faut voir les chose en face, un ménage très riche ayant trois enfants perçoit certes 3 523 € d'AF dont il n'a nullemernt
besoin mais aussi surtout 8 000 € sous forme de réduction d'impôt par le fait du Quotient
familial.                                                                       
 La décision gouvernementale ne concerne, pour les ménages ayant un enfant que ceux qui ont un revenu salarial supérieur 5 374 € par mois, et pour les ménages ayant trois enfants
que ceux qui ont un revenu salarial supérieur à 6 835 € par mois. Donc ne sont concernés que les ménages ayant une certaine aisance sur lesquels ils serait ridicule de s'appitoyer.  


En 2012  suite à une proposition passagère de Monsieur Hollande, les services de Bercy ont fait une simulation faisant apparaitre qu'en supprimant le QF celà permettrait de dégager 607
€ par enfants sous forme d'aides sociales, (créches par exemple) ou sous forme d'augmentation des AF avec versement dès le premier
enfant.                               
 A l'heure où la natalité est en baisse ( La population française était en 2 010  de 4,55 millons pour la tranche 40-45 ans contre 4,08 millions pour la tranche
0-5 ans) il faut avoir une politique nataliste  avec une aide aux familles accompagnée d'une politique sociale du logement ( et non une politique du logement social) et d'un
renforcement qualificatif de l'enseignement afin que chacun puisse prendre sa part dans la société  S'arquebouter, comme le fait Monsieur Bayrou, sur la défense du QF qui ne profitte
surtout qu'aux riches et accessoirezment à la partie économiquement  supérieure de la classe moyenne, est une politique
irresponsable.                                                          
 Par contre il pouurrait être evisagé d'augmenter les AF et les rendre imposables sans déroger à notre pacte social.  

La revue de presse de CAP21

la revue de presse est gérée par Marie José Thouvenel  

Suivez CAP21 Bourgogne sur Twitter

https://twitter.com/bordatbenoit