Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CAP21 - Le Rassemblement Citoyen

Rejoignez-nous, adhérez en cliquant ici

            http://www.cap21lrc.fr/

               Armoiries Bourgogne Moderne (2)

L'équipe de CAP21-LRC en Bourgogne Franche-Comté:

 

Sébastien Heroguelle

Délégué Régional Bourgogne Franche-Comté

sheroguelle@yahoo.fr

 

Benoit

Benoit Bordart

Délégué Départemental de la Côte d’Or

bordatbenoit@aol.com

 

Sonia Fisel

Déléguée Départemental Adjointe de la Côte d’Or

 

BC-1

Brigitte Compain-Murez

Déléguée Départementale de la Nièvre

bcompain@orange.fr

 

 jrboisselotphoto3-1 (2)

Jean René Boisselot

Délégué départemental Saône et Loire

jrbois71@gmail.com

           

Jean Marc Collet

Jean Marc Collet

Délégué départemental Yonne

jmcollet@sfr.fr

 

Maxime Bros

Responsable Départemental  des Jeunes CAP21 LRC Bourgogne

 

Frédéric Lacroix

Trésorier

flacroix21@gmail.com

 

Eugène Krempp

Responsable Agriculture, Agriculture Périurbaine

eugene.k@free.fr

   

Joël Grenier

Responsable des relations avec SDN21

 joelattic@yahoo.fr

            

Florence Bardon Bertoux

Responsable EAU

flobarde@wanadoo.fr

           

Philippe Desbrieres

Reponsable OGM, Santé Environnement

philippe.desbrieres@u-bourgogne.fr

 

 

Jacques Hervé Riffaud

Responsable Mobilité

jh.riffaud@gmail.com

                

Amandine

Webmaster

 

Rechercher

Nous sommes tous Charlie!

b2UoWgU

CAP21 Bourgogne Le Rassemblement Citoyen


CAP21 Le Rassemblement Citoyen

CL2Présidé par Corinne Lepage, Eurodéputée, CAP21 Le Rassemblement Citoyen est un mouvement politique, écologiste, humaniste et citoyen, issu de la société civile, qui s'inscrit résolument dans le respect des principes républicains et démocratiques. Nous défendons des valeurs fondamentales auxquelles nous vouons notre action : La protection durable de la vie humaine et de la biodiversité doit être la priorité. Les notions d'éthique et de responsabilité doivent être placées au cœur de l'économie de marché qui n'est qu'un outil au service du développement durable.  Le principe de précaution devient un principe d'action politique.  La solidarité doit être affirmée face à l'exclusion.  La mondialisation doit être régulée au bénéfice de l'Homme et de la Planète.  Le sens de la démocratie doit être retrouvé......    La défense de ces valeurs n'est  ni de droite, ni de gauche, le développement durable est tout simplement le droit à la vie, c'est dans ce droit et le respect de l'autre que nous nous inscrivons. Aussi, toutes les femmes et les hommes de bonne volonté voulant un avenir pour les générations futures sont invités à nous rejoindre. 

Adhérez 

CAP21 Le Rassemblement Citoyen 81 Rue de Monceau 75008 Paris cap21infos@gmail.com 

18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 18:07

euros.jpgMalgré des mesures peu significatives annoncées avec force médiatique par Christine Lagarde, il est une évidence pour tout le monde : le prix de l’énergie continue de flamber au moment même où des hausses considérables dans des secteurs aussi importants que l’alimentation, les assurances, les transports… se poursuivent et que le pouvoir d’achat des Français se contracte.

Le gouvernement a annoncé un gel du prix du gaz jusqu’aux élections présidentielles en occultant la hausse du premier avril et une augmentation de 20% en un an et de 60% depuis 2005.

 

Cap21 ne demande pas un gel temporaire du mode de calcul du prix du gaz l’indexant sur le pétrole mais la modification durable du mode de calcul du prix du gaz.

Pour l’électricité, la hausse va se poursuivre avec une augmentation de 1,7% au 1er juillet 2011 et 1,2% un an plus tard. Il est à noter que ces hausses annoncées correspondent en grande partie à des relèvements de taxes !

 

Cap21 dénonce la loi NOME qui va entrer en vigueur au 1er juillet et qui constitue un piège qui se refermera sur les consommateurs. En obligeant EDF à vendre à la concurrence une partie de la production, le prix de l’électricité va augmenter mécaniquement de 30% pour le « tarif bleu » jusqu’en 2015. Cap21 demande donc au gouvernement d’abroger cette loi qui va contribuer à faire disparaître le dernier levier sur lequel le gouvernement peut encore jouer !

 

Enfin, Cap21 considère que les mesures prévues par le gouvernement d’une hausse du barème forfaitaire kilométrique de 4,6% constitue une véritable injustice surtout envers les français les plus fragiles qui habitent souvent en dehors des agglomérations et qui ne pourront pas bénéficier de cette mesure. Cap21 rappelle que le prix du carburant est composé de près de 50% de taxes et que plus le carburant est cher, plus l’Etat gagne de l’argent.

Pour Cap21, ce n’est pas avec ces petites « mesurettes » que l’Etat aidera les français à passer le cap à l’énergie chère. Il faut revoir entièrement les modes de calcul des taxes et reprendre la maîtrise de l’énergie qui ne doit absolument pas être transférée au secteur privé car l’énergie constitue un secteur stratégique.

 

Pour Corinne Lepage, présidente de Cap21 et Dominique Lemoine Porte-parole de Cap21, l’Etat doit impérativement agir sur deux leviers : maîtriser les prix de l’énergie dans un premier temps et mettre en place les mesures nécessaires à l’efficacité énergétique, rendre les transports en commun financièrement accessibles (y compris la SNCF) et préparer les mutations technologiques aussi bien au niveau du vecteur énergétique que de l’isolation, de l’aménagement du territoire.

Dans ce domaine, rien n’est actuellement fait par le gouvernement.

Dominique lemoine
Porte-parole National Cap21

Partager cet article

Published by CAP21 BOURGOGNE - dans cap21-bourgogne
commenter cet article

commentaires

CAP21 BOURGOGNE 19/04/2011 11:34



merci Dominique pour ton commentaire! Jean



Dominique Bied 18/04/2011 23:21



N'oublions pas, pour le transport de personnes, que 3/4 des déplacements automobiles font moins de 5km, et que le déplacement domicile travail ne représente qu'un quart des déplacements. 


Une politique ambitieuse de développements des infrastructures vélos est indispensable et pas assez développé sur les autres blogs que le mien. Au Danemark, à Copenhague, 13 voies express vélos
de 7 à 15km au bord des autoroutes urbaines sont votées avec des ouvrages d'art importants. D'autant que les vélos à assistance électrique sont capables d'un rayon d'action d'une quinzaine de
kilomètres.


Restons les pieds sur terre. Les ménages avec deux voitures font partie de la classe moyenne aisée (coût 800 euros par mois). Il y a donc une marge d'économie considérable en kilomètres
parcourus.


Enfin, depuis 7 ans, je propose avec un laboratoire de recherche en informatique rouennais et maintenant deux personnes de l'école nationale des ponts et chaussées un projet de rupture à faible
coût d'argent public à même de réduire considérablement les émissions et les rejets de gaz à effet de serre.


Or on tergiverse, on gaspille l'argent alors qu'on a une solution rapide à portée de main rapide à mettre en oeuvre (une dizaine d'années).


voici quelques détails:


Projet  taxi collectif temps réel et à grande échelle.

Ce projet a des perspectives et des enjeux de développement énormes qui dépassent largement ce que je peux faire seul. Ce projet nous permettrait d'être les leaders mondiaux de la mobilité
durable, les premiers, mais aussi d'avoir des constructeurs automobiles leaders mondiaux dans la construction de véhicules pour cet usage. Il y a des centaines de milliers d'emplois nouveaux à
créer pour une nouvelle offre de mobilité. C'est un projet qui a un fort effet de levier car avec 1 million d'euros de départ, on peut faire un démonstrateur virtuel, ce qui n'est rien, mais les
gains potentiels pour la collectivité au sens large sont énormes. En 2003, j'écrivais dans l'annexe de mon mémoire les bases du projet suivant:

Diagnostic:

L'automobile n'a pas évolué dans le couple usage-design depuis sa création. Elle a évolué dans le confort, les équipements intérieurs, la fiabilité, la nature de la motorisation mais pas dans
l'usage. On est toujours sur un usage individuel majoritaire. La conséquence en terme d'urbanisme est une occupation d'espace démesurée obligeant à un surinvestissement routier, une dégradation
de la qualité de vie urbaine. Le problème est plus l'occupation d'espace que la pollution des moteurs ou la consommation de carburant fossile. Le taux d'occupation moyen des voitures est de 
1.4 personne, ce qui est insuffisant.

La puissance des logiciels d'optimisation, des produits télécommunications, de la géolocalisation nous permettent aujourd'hui de construire un autre système automobile. C'est ma culture d'option
automatique associée à celle d'urbaniste et transports qui a induit le cahier des charges joint.

Voici comment peut fonctionner le système:

Il s'agit d'offrir une mobilité porte à porte aussi performante que celle que vous auriez seul dans votre voiture mais dans un taxi collectif aussi plein que possible. Dès qu'une personne
descend, le système le sait et peut calculer une solution pour remplir la place vide tout en restant compatible avec les occupants et ainsi de suite.

Voici les enjeux urbains:

division par 4 du trafic
division par 10 des émissions de gaz à effet de serre
plus de problème de congestion ni de stationnement
renouvellement plus fréquent des voitures et relance d'une industrie automobile sur de nouvelles bases au niveau mondial avec des véhicules pouvant être électriques et haut de gamme, alors qu'il
sera toujours difficile pour un ménage moyen d'acheter deux voitures, même avec une électrique.
amélioration considérable de la vie urbaine
facilité de gestion de l'espace urbain
économie considérable d'infrastructures lourdes
création de centaines de milliers d'emploi de chauffeurs de taxi
relance du métier d'entretien et de garages automobiles.
économie considérable d'énergie par personne transportée.
Ce projet est indépendant de la forme urbaine car il n'y a pas de génie civil.

Il y a deux ans, j'étais presque arrivé à réunir un consortium exceptionnel et tout s'est écroulé par conservatisme, frilosité sur l'invention et l'innovation, alors qu'un petit million d'euros
suffit (continental automotive, altran, keolis, le LITIS, Trafic first, PTV loxane). La logique du court terme l'a emporté. Mais je ne désarme pas. Je suis en contact avec le pôle de
compétitivité Moveo. Mais les décisions traîne et le temps presse. Il y a des enjeux de leadership mondial dans le domaine des transports et de l'industrie automobile sur ce projet. 

C'est le LITIS de Rouen INSA qui est en pointe sur l'informatique avec Jennie Lioris, thésarde de l'école des ponts avec Guy Cohen. J'essaie de remotiver tout le monde, mais sans appui financier,
rien n'est possible, pourtant, il ne faudrait que 3 ans maximum pour faire un démonstrateur virtuel et pas plus de 10 ans pour déployer industriellement une telle offre.

Ce projet-ci est un vrai et génial projet de mobilité durable mondiale dans l'intérêt du plus grand nombre.      


 


 


 



La revue de presse de CAP21

la revue de presse est gérée par Marie José Thouvenel  

Suivez CAP21 Bourgogne sur Twitter

https://twitter.com/bordatbenoit