Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CAP21 - Le Rassemblement Citoyen

Rejoignez-nous, adhérez en cliquant ici

            http://www.cap21lrc.fr/

               Armoiries Bourgogne Moderne (2)

L'équipe de CAP21-LRC en Bourgogne Franche-Comté:

 

Sébastien Heroguelle

Délégué Régional Bourgogne Franche-Comté

sheroguelle@yahoo.fr

 

Benoit

Benoit Bordart

Délégué Départemental de la Côte d’Or

bordatbenoit@aol.com

 

Sonia Fisel

Déléguée Départemental Adjointe de la Côte d’Or

 

BC-1

Brigitte Compain-Murez

Déléguée Départementale de la Nièvre

bcompain@orange.fr

 

 jrboisselotphoto3-1 (2)

Jean René Boisselot

Délégué départemental Saône et Loire

jrbois71@gmail.com

           

Jean Marc Collet

Jean Marc Collet

Délégué départemental Yonne

jmcollet@sfr.fr

 

Maxime Bros

Responsable Départemental  des Jeunes CAP21 LRC Bourgogne

 

Frédéric Lacroix

Trésorier

flacroix21@gmail.com

 

Eugène Krempp

Responsable Agriculture, Agriculture Périurbaine

eugene.k@free.fr

   

Joël Grenier

Responsable des relations avec SDN21

 joelattic@yahoo.fr

            

Florence Bardon Bertoux

Responsable EAU

flobarde@wanadoo.fr

           

Philippe Desbrieres

Reponsable OGM, Santé Environnement

philippe.desbrieres@u-bourgogne.fr

 

 

Jacques Hervé Riffaud

Responsable Mobilité

jh.riffaud@gmail.com

                

Amandine

Webmaster

 

Rechercher

Nous sommes tous Charlie!

b2UoWgU

CAP21 Bourgogne Le Rassemblement Citoyen


CAP21 Le Rassemblement Citoyen

CL2Présidé par Corinne Lepage, Eurodéputée, CAP21 Le Rassemblement Citoyen est un mouvement politique, écologiste, humaniste et citoyen, issu de la société civile, qui s'inscrit résolument dans le respect des principes républicains et démocratiques. Nous défendons des valeurs fondamentales auxquelles nous vouons notre action : La protection durable de la vie humaine et de la biodiversité doit être la priorité. Les notions d'éthique et de responsabilité doivent être placées au cœur de l'économie de marché qui n'est qu'un outil au service du développement durable.  Le principe de précaution devient un principe d'action politique.  La solidarité doit être affirmée face à l'exclusion.  La mondialisation doit être régulée au bénéfice de l'Homme et de la Planète.  Le sens de la démocratie doit être retrouvé......    La défense de ces valeurs n'est  ni de droite, ni de gauche, le développement durable est tout simplement le droit à la vie, c'est dans ce droit et le respect de l'autre que nous nous inscrivons. Aussi, toutes les femmes et les hommes de bonne volonté voulant un avenir pour les générations futures sont invités à nous rejoindre. 

Adhérez 

CAP21 Le Rassemblement Citoyen 81 Rue de Monceau 75008 Paris cap21infos@gmail.com 

15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 07:05

http://www.google.com/hostednews/afp/media/ALeqM5hsPezrijxOKhk-jSbAg19-SNgTGQ?docId=photo_1287058689063-1-0&size=s2Les femmes sont dans une "situation d'esclavage" en Iran, a dénoncé jeudi à Bruxelles Mohammad Mostafaei, l'un des avocats de l'Iranienne Sakineh Mohammadi-Ashtiani, condamnée à mort par lapidation pour adultère et complicité d'assassinat de son mari.

 

"En Iran, malheureusement, on peut dire que les femmes sont dans une véritable situation d'esclavage", a dit l'avocat, spécialiste des droits de l'Homme, devant la sous-commission des droits de l'Homme du Parlement européen.

M. Mostafaei qui vit en exil en Norvège depuis le mois de septembre, a dressé un constat sévère de la situation générale des droits de l'Homme en Iran.

 

"La République islamique d'Iran compte parmi les plus grands violateurs des droits de l'Homme dans le monde avec des exécutions par lapidation, des exécutions de mineurs de moins de 18 ans, des amputations de membres", a-t-il dit.

 

"Des femmes, des enfants sont torturés", a-t-il ajouté en dénonçant également la censure des médias et d'internet par les autorités iraniennes.

 

L'avocat a dressé un parallèle entre la situation des droits de l'Homme et la question du programme nucléaire iranien.

"Si vous avez un pays qui ne respecte pas le droit de ses propres citoyens, cela veut dire que ce pays ne respectera le droit d'aucun autre pays", a-t-il mis en garde en appelant la communauté internationale à rester ferme face à la volonté de Téhéran de développer son programme nucléaire.

 

Il a plaidé pour des sanctions "politiques et pas seulement économiques" et notamment pour une "restriction des déplacements" à l'étranger des dignitaires iraniens.

 

Il a également affirmé que Téhéran se servait de sa manne pétrolière pour renforcer la répression.

"En Iran, le pétrole confère un grand pouvoir, le gouvernement peut ignorer la société civile, les journalistes, grâce au pouvoir que lui apportent les richesses naturelles", a-t-il dit.

 

"Grâce à cette richesse, l'Iran peut recruter des policiers, mobiliser des forces. On peut dire que la richesse du pays est utilisée pour renforcer les activités de la police", a-t-il fait remarquer.

 

M. Mostafaei est à l'origine de la mobilisation internationale pour sauver Sakineh Mohammadi-Ashtiani de la peine de mort. C'est notamment lui qui avait alerté, au début de l'été, des organisations internationales de défense des droits de l'Homme comme Amnesty et des journalistes étrangers sur le cas de sa cliente.

 

Interpellé par la police iranienne fin juillet en raison de son engagement, il a choisi de quitter clandestinement son pays avant de trouver asile en Norvège où il poursuit son combat contre la peine de mort et le respect des droits de l'Homme.

L'autre avocat de Sakineh, Houtan Kian, toujours en Iran, fait l'objet de harcèlements de la part des forces de sécurité iraniennes depuis le mois d'août.

 

Officiellement, la lapidation ordonnée en 2006 contre Mme Sakineh a été "suspendue" le 9 juillet mais le "réexamen" de son dossier n'est pas terminé, a prévenu fin septembre le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.

 

Source :

 

AFP

Partager cet article

Published by Cap21 Bourgogne
commenter cet article

commentaires

La revue de presse de CAP21

la revue de presse est gérée par Marie José Thouvenel  

Suivez CAP21 Bourgogne sur Twitter

https://twitter.com/bordatbenoit