Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CAP21 - Le Rassemblement Citoyen

Rejoignez-nous, adhérez en cliquant ici

            http://www.cap21lrc.fr/

               Armoiries Bourgogne Moderne (2)

L'équipe de CAP21-LRC en Bourgogne Franche-Comté:

 

Sébastien Heroguelle

Délégué Régional Bourgogne Franche-Comté

sheroguelle@yahoo.fr

 

Benoit

Benoit Bordart

Délégué Départemental de la Côte d’Or

bordatbenoit@aol.com

 

Sonia Fisel

Déléguée Départemental Adjointe de la Côte d’Or

 

BC-1

Brigitte Compain-Murez

Déléguée Départementale de la Nièvre

bcompain@orange.fr

 

 jrboisselotphoto3-1 (2)

Jean René Boisselot

Délégué départemental Saône et Loire

jrbois71@gmail.com

           

Jean Marc Collet

Jean Marc Collet

Délégué départemental Yonne

jmcollet@sfr.fr

 

Maxime Bros

Responsable Départemental  des Jeunes CAP21 LRC Bourgogne

 

Frédéric Lacroix

Trésorier

flacroix21@gmail.com

 

Eugène Krempp

Responsable Agriculture, Agriculture Périurbaine

eugene.k@free.fr

   

Joël Grenier

Responsable des relations avec SDN21

 joelattic@yahoo.fr

            

Florence Bardon Bertoux

Responsable EAU

flobarde@wanadoo.fr

           

Philippe Desbrieres

Reponsable OGM, Santé Environnement

philippe.desbrieres@u-bourgogne.fr

 

 

Jacques Hervé Riffaud

Responsable Mobilité

jh.riffaud@gmail.com

                

Amandine

Webmaster

 

Rechercher

Nous sommes tous Charlie!

b2UoWgU

CAP21 Bourgogne Le Rassemblement Citoyen


CAP21 Le Rassemblement Citoyen

CL2Présidé par Corinne Lepage, Eurodéputée, CAP21 Le Rassemblement Citoyen est un mouvement politique, écologiste, humaniste et citoyen, issu de la société civile, qui s'inscrit résolument dans le respect des principes républicains et démocratiques. Nous défendons des valeurs fondamentales auxquelles nous vouons notre action : La protection durable de la vie humaine et de la biodiversité doit être la priorité. Les notions d'éthique et de responsabilité doivent être placées au cœur de l'économie de marché qui n'est qu'un outil au service du développement durable.  Le principe de précaution devient un principe d'action politique.  La solidarité doit être affirmée face à l'exclusion.  La mondialisation doit être régulée au bénéfice de l'Homme et de la Planète.  Le sens de la démocratie doit être retrouvé......    La défense de ces valeurs n'est  ni de droite, ni de gauche, le développement durable est tout simplement le droit à la vie, c'est dans ce droit et le respect de l'autre que nous nous inscrivons. Aussi, toutes les femmes et les hommes de bonne volonté voulant un avenir pour les générations futures sont invités à nous rejoindre. 

Adhérez 

CAP21 Le Rassemblement Citoyen 81 Rue de Monceau 75008 Paris cap21infos@gmail.com 

24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 09:51

CAP21RENTREE1Adhérents en hausse, nouveau local et création d’une section «jeunes», « l’autre » parti écologiste montre les dents à l’occasion de cette rentrée. Et se tourne déjà vers les municipales 2014, notamment à Dijon…


C’est la rentrée politique pour CAP21, le parti écologiste présidé au plan national par Corinne Lepage, ancienne ministre et députée européenne.
Ce vendredi, « l’autre » parti écolo a présenté les grandes lignes de ses projets actuels et à venir. Avec notamment en ligne de mire les municipales de 2014.
En comptant bien augmenter sa visibilité, notamment dans la capitale régionale. En se dotant d’un local, au 8 place du Théâtre, en plein cœur de la capitale régionale.
« Après le PS (rue Henri Baudot, dans le quartier voisin Jeannin), Europe Ecologie-Les Vers (rue Saumaise, toujours dans le quartier Jeannin, ndlr), c’est à nous », explique le délégué régional du parti en Bourgogne, Jean Rapenne, sourire au coin des lèvres.
« Avec ce local, nous montrons que nous sommes implantés et présents sur Dijon », commente Benoît Bordat, conseiller municipal à Dijon.
Après les derniers coups de peinture, le local doit ouvrir ce lundi matin.
En Bourgogne comme ailleurs, CAP21 a bien conscience d’être encore loin d’être devenu un parti majoritaire. Mais se satisfait déjà avec gourmandise de petites victoires au sein de l’opinion.
« Contrairement à d’autres (une allusion non voilée à EELV), nous sommes plutôt en croissance d’adhérents », souligne Jean Rapenne.
Qui explique ce phénomène par « nos actions et notre présence sur le terrain », indique Jean Rapenne.
Au niveau régional, CAP21 reste surtout implanté en Côte-d’Or (130 adhérents) et en Saône-et-Loire (une trentaine).
Avec, en Côte-d’Or, un pont clairement établi entre la ville et la campagne, entre des secteurs comme Dijon, Chalon-sur-Saône et Auxerre, mais aussi Autun, Couchey, Fontaines-lès-Dijon, etc.

«Croche-pattes des autres partis»


Par contre, malgré un « bon dialogue » avec Europe Ecologie-Les Verts (EELV) en Saône-et-Loire, les relations restent tendue en Côte-d’Or. Comme l’avait démontré les « petites phrases » de Philippe Hervieu, président du groupe à la région, qui avait taxé, dans nos colonnes, CAP21 d’être un parti « au service d’une personne », Corinne Lepage.
« Nous avons de bonnes relations globalement avec les autres partis, malgré les ‘croche-pattes’ de certains », ironise Jean Rapenne.
« Le fonctionnement est difficile avec les écologistes, qui recherchent surtout des alliances pour des places, suivies de crises d’adolescence », renchérit Benoît Bordat. Les élus écolos dijonnais apprécieront…
« Au législatives, les scores de nos deux partis ont été faibles, donc cela est normal qu’il y ait des tensions entre nos leaders respectifs. Ca laisse des traces », souligne Jean Rapenne.

Objectif 2014


CAP21 a déjà la tête dans les municipales 2014. Et n’envisage pas à Dijon, pour l’instant, de constituer sa propre liste. « Ca s’est bien passé depuis 4 ans. Nous n’avons pas de remarque particulière sur le programme mené à Dijon depuis 4 ans », explique Benoît Bordat, qui fait partie de l’équipe du sénateur-maire de Dijon, François Rebsamen, au sein d’une alliance qui regroupe le parti socialiste, le MoDem, le parti radical de Gauche, le MUP, et EELV.
« La logique serait donc d’être ensemble, dès le 1er tour », appuie-t-il.

«3e alternative»


Mais, au-delà des histoires de « cuisine interne », CAP21 veut parvenir à « peser » sur le paysage politique. Autour de 3 axes. « Le premier, c’est la précarité, nous souhaitons faire des propositions sur l’emploi. Le second axe, c’est l’énergie. Avec la section locale du ME-F (Mouvement européen France), nous voulons mettre en valeur l’action menée dans une ville autrichienne, Güssing, qui produit plus d’énergie qu’elle en consomme grâce à des actions innovantes.
Enfin, le dernier et 3e axe, c’est la santé. Nous allons poursuivre nos actions pour des cantines bio », annonce Jean Rapenne.
Avec un souhait, appuyer sur le projet d’une légumerie à Dijon, qui pourrait par exemple fournir les cuisines centrales de la ville, qui fournissent les cantines dijonnaises des petits, mais aussi des adultes avec les employés municipaux.
Un investissement que Benoît Bordat évalue à « 200 000 ou 300 000 euros ».
« Un travail est actuellement en cours avec le Grand Dijon, le Conseil Général et la Région », explique l’élu dijonnais, qui reste persuadé qu’un consensus peut se faire autour de ce type de projet.
Avec une ambition en toile de fond, faire de CAP21 une « 3e alternative » entre le PS et l’UMP.
Par ailleurs, CAP21 devrait prochainement accueillir Corine Le Page à Dijon. Elle sera à la FNAC de Dijon pour dédicacer son dernier ouvrage « La vérité sur les OGM, c’est notre affaire ! ».


C’est l’autre nouveauté de la rentrée pour le parti écologiste. Il se dote désormais d’un mouvement Jeunes, qui sera porté par un étudiant en 1ère de Sciences Éco à l’Université de Bourgogne, Johann Bourgoin, originaire de Marsannay-la-Côte. « C’est une jeune pousse sans OGM », sourit Benoît Bordat.

CAP21RENTREE3
Avec, à ses côtés, une trentaine d’autres jeunes, Johann Bourgoin souhaite « rajeunir la politique en France » pour « changer de cap en offrant de nouvelles solutions ». Autour du « pragmatisme » : « nous allons travailler en petits groupes à thèmes, autour de la santé, de l’environnement, de l’emploi des jeunes, de l’agriculture ou des nouvelles technologies ». Avec 3 mots d’ordre : « inspection, réflexion et solution ». C’est ainsi que ces jeunes iront, par exemple, à la rencontre des agriculteurs et des entreprises, dans la phase d’ « inspection » , avant de se réunir pour écrire noir sur blanc leurs « réflexions ». Afin de déboucher, dans la 3e phase, sur des « propositions ». En ne s’interdisant pas d’interpeller les parlementaires de Côte-d’Or à l’issue de cette dernière phase.
Car, comme le résume le jeune homme : « Nous ne voulons pas défiler avec des banderoles, nous voulons proposer du concret ».

Article paru dans INFOS DIJON  http://www.infos-dijon.com/article.php?sid=28452&thold=0

Partager cet article

Published by CAP21 BOURGOGNE - dans cap21-bourgogne
commenter cet article

commentaires

La revue de presse de CAP21

la revue de presse est gérée par Marie José Thouvenel  

Suivez CAP21 Bourgogne sur Twitter

https://twitter.com/bordatbenoit