Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CAP21 - Le Rassemblement Citoyen

Rejoignez-nous, adhérez en cliquant ici

            http://www.cap21lrc.fr/

               Armoiries Bourgogne Moderne (2)

L'équipe de CAP21-LRC en Bourgogne Franche-Comté:

 

Sébastien Heroguelle

Délégué Régional Bourgogne Franche-Comté

sheroguelle@yahoo.fr

 

Benoit

Benoit Bordart

Délégué Départemental de la Côte d’Or

bordatbenoit@aol.com

 

Sonia Fisel

Déléguée Départemental Adjointe de la Côte d’Or

 

BC-1

Brigitte Compain-Murez

Déléguée Départementale de la Nièvre

bcompain@orange.fr

 

 jrboisselotphoto3-1 (2)

Jean René Boisselot

Délégué départemental Saône et Loire

jrbois71@gmail.com

           

Jean Marc Collet

Jean Marc Collet

Délégué départemental Yonne

jmcollet@sfr.fr

 

Maxime Bros

Responsable Départemental  des Jeunes CAP21 LRC Bourgogne

 

Frédéric Lacroix

Trésorier

flacroix21@gmail.com

 

Eugène Krempp

Responsable Agriculture, Agriculture Périurbaine

eugene.k@free.fr

   

Joël Grenier

Responsable des relations avec SDN21

 joelattic@yahoo.fr

            

Florence Bardon Bertoux

Responsable EAU

flobarde@wanadoo.fr

           

Philippe Desbrieres

Reponsable OGM, Santé Environnement

philippe.desbrieres@u-bourgogne.fr

 

 

Jacques Hervé Riffaud

Responsable Mobilité

jh.riffaud@gmail.com

                

Amandine

Webmaster

 

Rechercher

Nous sommes tous Charlie!

b2UoWgU

CAP21 Bourgogne Le Rassemblement Citoyen


CAP21 Le Rassemblement Citoyen

CL2Présidé par Corinne Lepage, Eurodéputée, CAP21 Le Rassemblement Citoyen est un mouvement politique, écologiste, humaniste et citoyen, issu de la société civile, qui s'inscrit résolument dans le respect des principes républicains et démocratiques. Nous défendons des valeurs fondamentales auxquelles nous vouons notre action : La protection durable de la vie humaine et de la biodiversité doit être la priorité. Les notions d'éthique et de responsabilité doivent être placées au cœur de l'économie de marché qui n'est qu'un outil au service du développement durable.  Le principe de précaution devient un principe d'action politique.  La solidarité doit être affirmée face à l'exclusion.  La mondialisation doit être régulée au bénéfice de l'Homme et de la Planète.  Le sens de la démocratie doit être retrouvé......    La défense de ces valeurs n'est  ni de droite, ni de gauche, le développement durable est tout simplement le droit à la vie, c'est dans ce droit et le respect de l'autre que nous nous inscrivons. Aussi, toutes les femmes et les hommes de bonne volonté voulant un avenir pour les générations futures sont invités à nous rejoindre. 

Adhérez 

CAP21 Le Rassemblement Citoyen 81 Rue de Monceau 75008 Paris cap21infos@gmail.com 

3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 09:17

http://www.zegreenweb.com/zegreen/gethumb.php?w=460&h=270&id=17935&p=1Insatisfaisante aux yeux de la Commission européenne chargée de l'Environnement, la qualité de l'air en France devra s'améliorer dans les deux mois à venir, sans quoi le pays s'exposera à des poursuites devant la Cour de justice de l'Union Européenne (UE)

Dans son collimateur plusieurs années durant au sujet de la pollution aux nitrates en Bretagne, jusqu’à ce que les autorités prennent (enfin) le problème des algues vertes à bras-le-corps, la France devra également instaurer de nouvelles mesures pour améliorer la qualité de son air, sous peine de faire l’objet de sanctions continentales.


Il lui faudra même agir très vite dans la mesure où, sur recommandation de Janez Potocnik, l’un des membres de la Commission chargée de l’Environnement, elle pourrait être poursuivie devant la Cour de justice de l’Union Européenne (UE) si les choses restent en l’état d’ici deux mois. Ainsi que l’a reconnu la secrétaire d’État à l’Écologie Chantal Jouanno fin juillet, la France ne parvient pas à améliorer significativement la qualité de l’air en ce qui concerne l’ozone (O3), le dioxyde d’azote (NO2) et les particules. Une réalité à laquelle ont donc elles aussi souscris les institutions européennes, qui ont également exigé de la Hongrie, décidément pas à la noce sur le plan environnemental ces dernières semaines, qu’elle prenne les décisions qui s’imposent.

 

Rappelons que la directive européenne 2008/50 relative à la qualité de l’air fixe à 50 µg/m³ la concentration journalière maximale de micro-particules « PM10 » en suspension dans l’air, un seuil qui ne peut être franchis plus de trente-cinq fois au cours d’une même année civile. Si les États membres peuvent demander à être exemptés de ladite obligation jusqu’en juin prochain, ladite requête est en outre soumise à un certain nombre de conditions que de l’avis des autorités européennes la France ne remplit pas.

 

L’Italie sous la menace d’une amende astronomique

 

Ainsi celles-ci estiment-elles insuffisantes la politique menée actuellement par le gouvernement et ne pas avoir eu la preuve que ses initiatives visent au respect strict des normes qu’elles ont établies. De fait le premier report de délai demandé par les décideurs hexagonaux s’est vu opposer une fin de non-recevoir. Un deuxième est aujourd’hui examiné par la Commission, qui en cas d’aval offrirait un sursis à la France.

 

À noter que l’Italie est quant à elle déjà poursuivie devant la Cour de justice européenne, cette fois en raison de sa gestion des déchets, son talon d’achille environnemental depuis de longues années.

 

(...)

 

Source :

 

 

www.zegreenweb.com

Partager cet article

Published by Cap21 Bourgogne
commenter cet article

commentaires

La revue de presse de CAP21

la revue de presse est gérée par Marie José Thouvenel  

Suivez CAP21 Bourgogne sur Twitter

https://twitter.com/bordatbenoit