Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CAP21 - Le Rassemblement Citoyen

Rejoignez-nous, adhérez en cliquant ici

            http://www.cap21lrc.fr/

               Armoiries Bourgogne Moderne (2)

L'équipe de CAP21-LRC en Bourgogne Franche-Comté:

 

Sébastien Heroguelle

Délégué Régional Bourgogne Franche-Comté

sheroguelle@yahoo.fr

 

Benoit

Benoit Bordart

Délégué Départemental de la Côte d’Or

bordatbenoit@aol.com

 

Sonia Fisel

Déléguée Départemental Adjointe de la Côte d’Or

 

BC-1

Brigitte Compain-Murez

Déléguée Départementale de la Nièvre

bcompain@orange.fr

 

 jrboisselotphoto3-1 (2)

Jean René Boisselot

Délégué départemental Saône et Loire

jrbois71@gmail.com

           

Jean Marc Collet

Jean Marc Collet

Délégué départemental Yonne

jmcollet@sfr.fr

 

Maxime Bros

Responsable Départemental  des Jeunes CAP21 LRC Bourgogne

 

Frédéric Lacroix

Trésorier

flacroix21@gmail.com

 

Eugène Krempp

Responsable Agriculture, Agriculture Périurbaine

eugene.k@free.fr

   

Joël Grenier

Responsable des relations avec SDN21

 joelattic@yahoo.fr

            

Florence Bardon Bertoux

Responsable EAU

flobarde@wanadoo.fr

           

Philippe Desbrieres

Reponsable OGM, Santé Environnement

philippe.desbrieres@u-bourgogne.fr

 

 

Jacques Hervé Riffaud

Responsable Mobilité

jh.riffaud@gmail.com

                

Amandine

Webmaster

 

Rechercher

Nous sommes tous Charlie!

b2UoWgU

CAP21 Bourgogne Le Rassemblement Citoyen


CAP21 Le Rassemblement Citoyen

CL2Présidé par Corinne Lepage, Eurodéputée, CAP21 Le Rassemblement Citoyen est un mouvement politique, écologiste, humaniste et citoyen, issu de la société civile, qui s'inscrit résolument dans le respect des principes républicains et démocratiques. Nous défendons des valeurs fondamentales auxquelles nous vouons notre action : La protection durable de la vie humaine et de la biodiversité doit être la priorité. Les notions d'éthique et de responsabilité doivent être placées au cœur de l'économie de marché qui n'est qu'un outil au service du développement durable.  Le principe de précaution devient un principe d'action politique.  La solidarité doit être affirmée face à l'exclusion.  La mondialisation doit être régulée au bénéfice de l'Homme et de la Planète.  Le sens de la démocratie doit être retrouvé......    La défense de ces valeurs n'est  ni de droite, ni de gauche, le développement durable est tout simplement le droit à la vie, c'est dans ce droit et le respect de l'autre que nous nous inscrivons. Aussi, toutes les femmes et les hommes de bonne volonté voulant un avenir pour les générations futures sont invités à nous rejoindre. 

Adhérez 

CAP21 Le Rassemblement Citoyen 81 Rue de Monceau 75008 Paris cap21infos@gmail.com 

21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 08:16

http://www.geo.fr/var/geo/storage/images/media/images/rubrique-environnement/actualite-durable/telephone-portable-a-l-ecole/404503-1-fre-FR/telephone-portable-a-l-ecole_940x705.jpgFace aux angoisses provoquées par l'impact du téléphone mobile sur la santé - objet récurrent de débats et d'actions en justice - les ministères de la Santé et de l'Environnement font ce qu'ils peuvent pour rassurer les consommateurs. C'est à dire peu. Mais la recherche sur la nocivité des ondes des téléphones portables n'en étant qu'à ses débuts, la marge de manoeuvre du gouvernement est plutôt limitée.

 

Pour preuve ce décret du 12 octobre qui, à partir d'avril 2011, obligera les vendeurs de mobiles à afficher le niveau de rayonnement électromagnétique - ou débit d'absorption spécifique (DAS), de son nom scientifique - des appareils, sur les lieux de vente mais aussi dans toutes les publicités.

La mesure résulte, parmi d'autres, du très discret "Grenelle des ondes", tenu en avril 2009 par la ministre de la Santé Roselyne Bachelot, entourée des secrétaires d'État à l'économie numérique et à l'écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet et Chantal Jouanno.

 

(...)

 

"Le DAS ne reflète pas le niveau moyen d'exposition aux ondes" (association)

 

En réalité, pour beaucoup de consommateurs, le DAS, autrement dit la quantité d'énergie absorbée par le cerveau d'un utilisateur de téléphone, n'évoque rien. Pourtant il existe depuis 2003 un niveau maximal de sécurité en Europe, fixé à 2W/kg. En théorie, plus il est faible, plus l'exposition aux ondes électromagnétiques est réduite. Mais pour Édouard Barreiro, de l'UFC-Que Choisir, les choses sont plus compliquées : "Je suis dubitatif. C'est bien d'informer, mais je ne suis pas sûr de la pertinence de cette information-là... Non seulement en général les consommateurs ne savent pas ce qu'est le DAS, mais en plus il correspond à un niveau maximum d'exposition. Or ce qui compte c'est le niveau d'exposition lors d'une utilisation moyenne."

 

Le DAS mesure en effet le niveau d'exposition aux ondes avec un téléphone utilisé à pleine puissance. Or le niveau moyen, lui, est beaucoup plus difficile à calculer. "Un téléphone peut très bien avoir un taux maximum d'exposition élevé alors que le taux moyen est bas, et inversement", précise Édouard Barreiro. L'AFOM prend elle aussi ses précautions sur ce dispositif : "La quantité d'énergie dépend en réalité de plein de paramètres, notamment la distance de l'antenne-relais ou la qualité de la réception, ou encore la façon dont vous tenez votre téléphone. Le DAS donne une indication mais il ne faut pas lui prêter plus de sens que cela. Il faut surtout rappeler que cette mesure n'invalide pas les autres mesures de précautions, et notamment la plus simple : l'utilisation d'un kit oreillette", conclut l'AFOM. La mesure gouvernementale aura eu au moins le mérite d'attirer l'attention du consommateur sur la question. En attendant que la recherche apporte ses réponses définitives.

 

Source :

 

Publié le 19/10/2010 

Le Point.fr

Partager cet article

Published by CAP21 BOURGOGNE
commenter cet article

commentaires

La revue de presse de CAP21

la revue de presse est gérée par Marie José Thouvenel  

Suivez CAP21 Bourgogne sur Twitter

https://twitter.com/bordatbenoit