Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CAP21 - Le Rassemblement Citoyen

Rejoignez-nous, adhérez en cliquant ici

            http://www.cap21lrc.fr/

               Armoiries Bourgogne Moderne (2)

L'équipe de CAP21-LRC en Bourgogne Franche-Comté:

 

Sébastien Heroguelle

Délégué Régional Bourgogne Franche-Comté

sheroguelle@yahoo.fr

 

Benoit

Benoit Bordart

Délégué Départemental de la Côte d’Or

bordatbenoit@aol.com

 

Sonia Fisel

Déléguée Départemental Adjointe de la Côte d’Or

 

BC-1

Brigitte Compain-Murez

Déléguée Départementale de la Nièvre

bcompain@orange.fr

 

 jrboisselotphoto3-1 (2)

Jean René Boisselot

Délégué départemental Saône et Loire

jrbois71@gmail.com

           

Jean Marc Collet

Jean Marc Collet

Délégué départemental Yonne

jmcollet@sfr.fr

 

Maxime Bros

Responsable Départemental  des Jeunes CAP21 LRC Bourgogne

 

Frédéric Lacroix

Trésorier

flacroix21@gmail.com

 

Eugène Krempp

Responsable Agriculture, Agriculture Périurbaine

eugene.k@free.fr

   

Joël Grenier

Responsable des relations avec SDN21

 joelattic@yahoo.fr

            

Florence Bardon Bertoux

Responsable EAU

flobarde@wanadoo.fr

           

Philippe Desbrieres

Reponsable OGM, Santé Environnement

philippe.desbrieres@u-bourgogne.fr

 

 

Jacques Hervé Riffaud

Responsable Mobilité

jh.riffaud@gmail.com

                

Amandine

Webmaster

 

Rechercher

Nous sommes tous Charlie!

b2UoWgU

CAP21 Bourgogne Le Rassemblement Citoyen


CAP21 Le Rassemblement Citoyen

CL2Présidé par Corinne Lepage, Eurodéputée, CAP21 Le Rassemblement Citoyen est un mouvement politique, écologiste, humaniste et citoyen, issu de la société civile, qui s'inscrit résolument dans le respect des principes républicains et démocratiques. Nous défendons des valeurs fondamentales auxquelles nous vouons notre action : La protection durable de la vie humaine et de la biodiversité doit être la priorité. Les notions d'éthique et de responsabilité doivent être placées au cœur de l'économie de marché qui n'est qu'un outil au service du développement durable.  Le principe de précaution devient un principe d'action politique.  La solidarité doit être affirmée face à l'exclusion.  La mondialisation doit être régulée au bénéfice de l'Homme et de la Planète.  Le sens de la démocratie doit être retrouvé......    La défense de ces valeurs n'est  ni de droite, ni de gauche, le développement durable est tout simplement le droit à la vie, c'est dans ce droit et le respect de l'autre que nous nous inscrivons. Aussi, toutes les femmes et les hommes de bonne volonté voulant un avenir pour les générations futures sont invités à nous rejoindre. 

Adhérez 

CAP21 Le Rassemblement Citoyen 81 Rue de Monceau 75008 Paris cap21infos@gmail.com 

9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 17:15

 

http://referentiel.nouvelobs.com/file/962335.jpgLa pêche industrielle au thon rouge est interdite à compter de mercredi minuit, en Méditerranée comme dans l'est de l'Atlantique. La Commission européenne a annoncé la fermeture anticipée de cette activité six jours avant la date prévue officiellement. Ce n'est pas la campagne menée par Greenpeace, au cours de laquelle un militant a été blessé à la jambe, qui a infléchi Bruxelles.

Les thoniers senneurs ont simplement «épuisé les quotas qui leur ont été alloués», a expliqué la commissaire européenne en charge de la Pêche. Le ministre de l', Bruno Le Maire réclame, lui, des preuves sur ces quotas, se faisant le porte-parole des pêcheurs français en colère.

 

Selon l'exécutif européen, cette mesure est «nécessaire pour protéger les stocks fragiles de thon rouge» et pour assurer leur survie, ce que ne conteste pas l'ONG. Mais pour Greenpeace, la fermeture anticipée de la campagne de pêche illustre «la surcapacité» de la flotte industrielle européenne des thoniers senneurs (qui capturent les poissons à la surface en pleine eau en l'encerclant à l'aide d'un filet). 

Cette pêche est ouverte théoriquement pour un mois, du 16 mai au 15 juin. «Compte tenu du mauvais temps que (les pêcheurs, ndlr) ont essuyé les deux premières semaines et qui les a empêchés de travailler, la décision de la Commission signifie que les bateaux battant pavillon de l'UE ont atteint leurs quotas en dix jours», remarque François Chartier, responsable des campagnes pour le thon rouge de Greenpeace.

Les pêcheurs français contestent les chiffres de Bruxelles

Bruno Le Maire est sceptique, alors que la grogne monte chez les pêcheurs français. Il a demandé à Bruxelles «d'apporter la preuve formelle que les bateaux français (...) ont réalisé l'intégralité de leurs quotas et dans ce cas nous respecterons naturellement la décision». «Soit les navires français n'ont pas pu réaliser leurs quotas et nous demandons à la Commission européenne de laisser les pêcheurs français réaliser les quotas légalement autorisés».

Réaction de Mourad Kahoul, patron des pêcheurs basés à Marseille : «Actuellement, huit bateaux sur les dix-sept battant pavillon français n'ont pêché que 62% de leur quota. Ils ont reçu pour consigne de rester en mer. Aujourd'hui, nous sommes dans notre droit, nous n'allons pas baisser les bras pour faire plaisir aux écologistes comme le fait la Commission». De son côté, Bertrand Wendling, de la Sathoan, organisation de thoniers-senneurs basée à Sète (Hérault), a dénoncé une «situation inacceptable».

Greenpeace reste vigilant

La décision de Bruxelles ne concerne que la pêche industrielle des thoniers senneurs européens : français et espagnols pour l'essentiel, grecs et maltais dans une moindre mesure (l'Italie observe un moratoire pour ses senneurs). Sur les 13 500 tonnes de thon en Méditerranée autorisés à la pêche par l'ICCAT (Commission internationale chargée de la gestion des thonidés en Atlantique et Méditerranée), ces pays en disposaient d'une «grosse moitié». En revanche, Bruxelles ne vise ni la pêche artisanale, ni les bateaux battant pavillon tunisien, turc ou libyen, qui vont pouvoir continuer à pêcher.

«L'Artic Sunrise» et le «Rainbow Warrior», les deux navires de l'ONG, ne vont toutefois pas quitter la zone de pêche. Selon Greenpeace, plusieurs armateurs français qui disposent de bateaux immatriculés en Libye pourront continuer leur activité à ce titre.

 

Source:

leparisien.fr

 

Partager cet article

Published by Jean Rapenne
commenter cet article

commentaires

La revue de presse de CAP21

la revue de presse est gérée par Marie José Thouvenel  

Suivez CAP21 Bourgogne sur Twitter

https://twitter.com/bordatbenoit